Abdoulaye Baldé tabasse son épouse avec un pilon : Elle avait refusé de le rejoindre dans la chambre conjugale

Les violences conjugales sont devenues monnaie courante, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Pour preuve, hier, Abdoulaye Baldé a été condamné à 1 mois d’emprisonnement ferme pour violence et voie de fait sur son épouse. L’homme a tabassé sa femme, parce que celle-ci a refusé de le rejoindre dans la chambre conjugale. Ensuite, il a molesté Pape Daouda Diop qui avait alerté les flics, pour qu’ils viennent secourir la dame. Ce dernier s’en est tiré avec des blessures au visage et des lunettes cassées.

Les faits se sont déroulés aux Almadies 2. En cette période de chaleur, la dame Yoba Diao a préféré, cette nuit-là, profiter de l’air fraîche sur la terrasse. Mais son époux, qui la voulait près de lui, l’a sommée de le rejoindre. Ce que Yoba a refusé, provoquant ainsi le courroux de son époux qui l’a traînée de force dans la chambre. Puis, muni d’un pilon, il s’est acharné sur elle.

Face aux juges, Abdoulaye Baldé, jugé pour menaces de mort, violence et voie de fait, a plaidé non coupable. « Au contraire, c’est mon épouse qui a voulu me frapper avec un pilon. C’est en l’arrachant que je l’ai blessée. Je n’ai jamais frappé ma femme », a-t-il déclaré, en l’absence de son épouse. Qui, à l’enquête, a soutenu que son mari la frappe constamment.

Interrogé sur les coups portés à Pape Daouda Diop, le prévenu a soutenu que son acte était justifié. ‘’Il est parti colporter des contrevérités sur moi. Il ne m’a pas vu frapper ma femme’’, a-t-il fulminé.

Mais, malgré ses dénégations, Abdoulaye Baldé va devoir séjourner à la citadelle du silence pour une durée d’un mois ferme.

Enqueteplus

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp