Accueil Justice Affaire Hiba Thiam : Dame Amar et Cie jugés ce mercredi

Affaire Hiba Thiam : Dame Amar et Cie jugés ce mercredi

Dame Amar, Pape Diadia Tall, Fatoumata Jacqueline Rigal alias Poupette Djibril Ndiogou Bassène alias Nekh, Alia Bakir, et Lamine Diédhiou feront encore face, aujourd’hui, aux juges du tribunal correctionnel de Dakar pour être jugés suite au décès d’Hiba Thiam. Lamine Niane et Louty Ba, en liberté provisoire, les rejoignent devant le prétoire. Lors de la dernière audience, les avocats de la défense avaient demandé de plaider la liberté provisoire pour les mis en cause qui, on le rappelle, sont derrière les barreaux depuis plus de 8 mois.

Selon  Me Ousmane Diagne, ces détenus devraient recouvrer la liberté puisqu’ils ont été arrêtés pour des faits qui relèvent du domaine de compétence du tribunal des flagrants délits. « Ils ne sont pas poursuivis pour crime ni pour assassinat. On leur reproche de n’avoir pas assisté Hiba Thiam. Et depuis 9 mois ils sont en prison », a regretté la robe noire. Son confrère Ciré Clédor Ly embouche la même trompette. Pour lui, ces jeunes ont été déjà « jugés et condamnés par le juge d’instruction qui les a retenus en prison ».

Poursuivant, Me Ly a fait savoir que rien ne devrait s’opposer à ce que les détenus ne soient remis en liberté. Car, dit-il, « même s’ils sont jugés, ils ne seront pas condamnés à plus de 3 mois ferme ». Invité à faire ses réquisitions suite à la demande des avocats de la défense, le maître des poursuites  a surpris plus d’un. Il ne s’est pas opposé à la demande de mise en liberté provisoire sollicitée par la défense. Selon le parquetier, les détenus ont suffisamment de garanties de représentation en justice et on peut leur accorder la liberté provisoire. Mais, le juge, statuant publiquement, a rejeté la demande de mise en liberté provisoire puisque, dit-il, « le trouble à l’ordre public ne s’est pas estompé ». Sur ce, Dame Amar et Cie vont prendre leur mal en patience. Pour mémoire, les prévenus sont poursuivis pour association de malfaiteurs, tentative d’extorsion, détention de drogue en vue de la consommation personnelle, violation de la loi sur le couvre et non-assistance à une personne en danger.

Source : Rewmi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici