Accueil Actualités Affaire Ndengler et destruction du littoral : Cheikhou Oumar Sy livre ses...

Affaire Ndengler et destruction du littoral : Cheikhou Oumar Sy livre ses solutions

18
0
Un contentieux foncier oppose le milliardaire Babacar Ngom et les populations de la Commune de Ndingler (département de Mbour). L’ancien député de Beuss dou niakk, Cheikh Oumar Sy qui a réagi sur cette affaire pense qu’une médiation est possible entre les deux parties. « Je pense que le plus important, c’est de trouver une solution durable parce que si un investisseur sénégalais décide d’aller dans le sens de l’agro-business, il faut voir comment trouver des politiques inclusives pour que les populations qui vivent dans ces communautés-là puissent travailler avec eux et y tirer le maximum de profit ».

 

L’ancien député n’a pas manqué d’évoquer la question sur le littoral. Cheikh Oumar Sy soutient que le président de la République doit faire voter une loi sur le littoral. En même temps, il dénonce le silence de l’Assemblée nationale sur des sujets qui touchent la masse. « Le littoral est un problème que le président de la République peut régler aujourd’hui même, s’il veut le faire, en envoyant immédiatement la loi sur le littoral au niveau de l’Assemblée nationale parce qu’elle règle deux problèmes : à savoir l’arrêt immédiat de toutes les activités sur le littoral, mais en plus, elle met en place l’observatoire pour la gestion du littoral, le fond sur le littoral ».

 

Des problèmes qui peuvent être réglés à l’Assemblée nationale mais l’hémicycle est jusque-là muet sur les questions foncières. Contrairement au foncier, regrette l’ancien député, le parlement est bien présent dans Moustapha Cissé Lo. « Je trouve que l’histoire de Cissé Lo, malgré le fait qu’on puisse condamner fermement ses propos, est un épiphénomène par rapport à ce que les Sénégalais sont en train de vivre actuellement sur la question foncière. Alors où était l’Assemblée nationale au moment où nous parlions du littoral, des questions sur le foncier, c’est là où on attend surtout l’Assemblée nationale ».

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici