Affaire Ousmane Sonko : Mallick Gackou  » Nous condamnons avec la dernière énergie le rejet du recours du Président Ousmane Sonko par la cour de justice de la CEDEAO.

0 21

Cette fuite en avant de la cour est une illustration parfaite de la nécessité de combattre avec détermination les forces d’inerties qui plombent les convergences democratiques sur notre continent.

De même, la décision de la cour suprême demandant de rejuger la réintégration du Président Ousmane Sonko sur les listes electorales est un précédent dangereux pour une justice équitable, l’état de droit et pour une République debout.

Nul ne peut organiser des élections transparentes et inclusives sans la participation du Président Ousmane Sonko telle que réclamée par le Peuple sénégalais. Ce faisant, nous devons rester mobilisés et déterminés jusqu’à la victoire de la démocratie et de la cohésion nationale qui passe par le respect de l’état de droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.