Accueil Actualités Affaire Petro-Tim : Le dossier au point mort

Affaire Petro-Tim : Le dossier au point mort

Juin 2019-Juin 2020. Un an après l’éclatement de l’affaire Petro-Tim pour laquelle Aliou Sall est cité, l’enquête est au point mort. Il n’y a plus de nouvelles.

Les acteurs politiques et de la société civile n’ont plus aucun espoir que cette affaire aboutisse à un procès. Au motif qu’aucune piste sérieuse pour l’éclatement de la vérité n’a été ouverte.
Ndèye Fatou Blondin Diop Ndiaye, coordonnatrice à l’époque de Aar Li Ñu Bokk, interrogée par L’Observateur, est pessimiste.
Et de marteler : «Après la transmission du dossier au Doyen des juges, c’est le calme plat. Depuis lors, on ne sait pas trop ce qui s’est passé. On attendait une mission rogatoire pour faire le traçage des flux financiers et plus d’enquêtes. Mais, on a l’impression que le dossier a été tout simplement enterré. On a aucune nouvelle et les accusations sont restées sans suite».

L’enquête judiciaire ouverte après le scandale Petrotim il y a un an, est bouclée depuis des mois par le Doyen des Juges Samba Salle. Seulement, le dossier, communiqué au parquet n’a plus connu d’avancée. Le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, n’ayant toujours pas fait son réquisitoire définitif, coincé entre ses mains, rappelle L’Observateur.

Surpris, dégoûtés, révoltés et déçus d’une telle découverte impliquant le frère cadet du chef de l’État, les Sénégalais ont caché leur hargne. Les réactions se bouclaient sur la toile et sur les plateaux de télévision. Durant des jours, on ne parlait que de cette enquête.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, le Procureur de la République, a lancé un appel à témoins, appelant toute personne détentrice d’une quelconque information se rapportant à ce dossier à aider à la manifestation de la vérité.

26 témoins à la Dic, le parquet vise X et non Aliou Sall

L’information reçue par la population, le défilé a commencé. A la Division des investigations criminelles, 26 personnes ont été entendues.  Seulement le réquisitoire du Procureur fait jaser plus d’eux. Alors que beaucoup s’attendaient voir Aliou Sall au banc des accusés, il a été épargné par le Procureur qui a visé X. Aliou Sall n’est pas inquiété. Encore moins son présumé complice Frank Timis.

L’ouverture d’une information judiciaire est optée par le Boss du parquet de Dakar, après une quinzaine de jours. Le Doyen des juges, Samba Sall, hérité du brûlant dossier, il est chargé de poursuivre les investigations pour avoir des résultats concrets qui vont aider à identifier X.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici