Affaire Simon et Kilifeu : Moustapha Diakhaté, « le procureur ne peut pas utiliser un moyen illicite pour inculper des Sénégalais »

0 0

Dans l’affaire Kilifeu et Simon, la procédure est viciée d’office. C’est la conviction de Moustapha Diakhaté qui juge « illicite » le moyen utilisé par le procureur pour inculper les deux rappeurs, membres de Y en a marre, pour escroquerie et trafic de visa.

« Mon problème avec l’affaire Kilifeu et Simon c’est que le procureur avant d’inculper les deux rappeurs pour escroquerie, il devait d’abord inculper celui qui les a enregistrés à leur insu et qui a diffusé les éléments dans les réseaux sociaux », a déclaré l’ancien chef de cabinet du président de la République qui était l’invité de l’émission « Objection » de ce dimanche sur Sud FM.

Mieux, indique-t-il, « le procureur, de mon point de vue, ne peut pas utiliser des informations obtenues de manière illicite pour inculper des Sénégalais ». Car, argumente l’ancien président du groupe parlementaire Benno bokk Yakaar, « si cela se fait, demain n’importe qui pourra utiliser n’importe quel moyen pour avoir des informations sur une personne et les balancer sur la place publique ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.