Accueil Justice Affaires Khalifa Sall et Thione Seck : L’Ums ouvre le feu sur...

Affaires Khalifa Sall et Thione Seck : L’Ums ouvre le feu sur le Bâtonnier

L’Union des magistrats Sénégalais (Ums) a apporté, selon le quotidien L’AS, une réplique énergique, suite aux commentaires du Bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Mbaye Guèye, concernant l’application à géométrie variable du règlement 5 de l’Uemoa, qui exige la présence de l’avocat dès les premières heures de garde-à-vue, dans le cadre des affaires Khalifa Sall et Thione Seck.

Pour rappel, lors de la prestation de serment de 18 avocats stagiaires, jeudi dernier, 23 mai 2019, le Bâtonnier, interpellé sur le sujet, n’y est pas allé par quatre chemins pour dire qu’il y a eu deux poids deux mesures dans les dossiers Khalifa Sall et Thione Seck, concernant l’application du règlement 5 de l’Uemoa. A l’en croire, l’ancien ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, et le procureur de la République avaient reçu des instructions pour ne pas appliquer le règlement numéro 5 de l’Uemoa à Khalifa Sall.

« Me El Hadji Diouf, qui était l’avocat de Khalifa Sall, m’a dit qu’on lui a refusé de voir Khalifa Sall. En réalité, ce que voulaient Me Kaba et le Procureur, selon l’avocat, c’était de gagner du temps dans l’application de ce règlement, prétextant vouloir introduire une réforme du code de procédure pénale ». Or, a insisté Me Mbaye Guèye, « ne pas dire à l’accusé qu’il a droit à un avocat entraîne la nullité de la procédure, à plus forte raison ne pas lui en commettre un ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici