Accueil Société An 1 du décès de BinetaCamara : un meurtre qui avait plongé...

An 1 du décès de BinetaCamara : un meurtre qui avait plongé tout le pays dans l’émoi et la consternation

Sa mort avait plongé tout le pays dans l’émoi et la consternation. C’était l’indignation généralisée. Agée de 23 ans au moment des faits, Bineta Camara a été atrocement tuée en plein mois de ramadan. Son présumé bourreau : Pape Alioune Fall, qui fréquentait régulièrement leur domicile. Un an après, les Sénégalais se souviennent encore de ce drame.

Quid des faits ? Ils se sont déroulés le samedi 18 mai 2019 au quartier Saré Guilèle de la commune de Tambacounda, vers 22 heures. Ce jour-là, les éléments du commissariat urbain de Tambacounda ont été informés d’un cas de meurtre commis dans un domicile sis audit quartier.

Sans perdre de temps, ils se sont déplacés sur les lieux où ils découvriront l’horreur.

Les premières observations révèlent que la victime aurait été étranglée par un foulard, trouvé serré autour de son cou. Les investigations menées sur la scène de crime et autour de l’environnement immédiat ont amené le Commissaire Baldé à conduire le gardien de la maison, au siège du commissariat où il a été gardé à vue.

Une fois sur les lieux à leur tour, les éléments de la Police technique et scientifique de Kaolack ont effectué des prélèvements sur la scène de crime et relevé tout indice susceptible de concourir à élucider l’affaire.

Poursuivant l’enquête, l’exploitation des résultats des réquisitions faites ont conduit les limiers chez le nommé Pape Alioune FALL, né en 1986 à Tambacounda, menuisier, domicilié au quartier Saré Guilèle. Les égratignures trouvées sur sa poitrine et sur ses parties intimes ainsi que la découverte d’un caleçon tacheté de sang qui, selon les analyses de la police scientifique s’est révélé être celui de la victime, ont amené le sieur FALL à avouer son acte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici