Ansou Sambou assène ses vérités : « Le véhicule de l’administration qui avait transporté Ndiaga Diouf… »

0 7

L’affaire relative au meurtre de Ndiaga Diouf et qui a conduit à la condamnation, ce mercredi 21 septembre 2022, du député-maire de la ville de Dakar Barthélémy Dias continue de tenir en haleine des Sénégalais.

Abdou Sambou a asséné ses vérités suite au verdict de la cour suprême. Voici l’intégralité de sa publication !

« La balle trouvée dans le corps du nervi Ndiaga Diouf ne correspondait pas à celle du petit pistolet de Barthélémy Dias. Plutôt qu’un non-lieu, le juge l’a renvoyé en procès.

Le véhicule de l’administration qui avait transporté Ndiaga Diouf et ses collègues nervis était bien connu des enquêteurs mais ni ses collègues ni leurs commanditaires (des politiciens du régime libéral) n’ont été poursuivis.

Macky Sall avait dénoncé un acharnement, une instrumentalisation contre Barthélémy Dias.
La coalition Benno bokk yakaar avait investi Barthélémy Dias aux législatives de 2012 suite à la victoire de Macky Sall à la présidentielle.

Barthélémy Dias va obtenir une liberté provisoire sur demande de son avocat et il entre à l’Assemblée nationale et devient le premier Secrétaire général du bureau de l’Assemblée.

Jamais, ils n’ont pensé à réactiver le dossier parcequ’ils le considéraient plié jusqu’à ce que Barthélémy Dias et d’autres socialistes décident de faire de khalifa Sall un candidat à la présidentielle.
En plus d’avoir refusé de céder la mairie à l’APR contre un poste ministériel, khalifa Sall avait fini de fâcher Macky Sall et ses amis en déclarant son intention d’être candidat à la présidentielle.

La machine judiciaire convoque un procès sur l’affaire de l’assassinat présumé du nervi Ndiaga Diouf et condamne Barthélémy Dias à 2 ans de prison dont 6 mois ferme mais sans jamais prouver que c’est Barthélémy Dias qui l’a fusillé.

Aujourd’hui, la condamnation qui était assortie d’une amande de 25 millions à été confirmée suite au procès en appel.

L’idée, c’est de pouvoir donner une conséquence politique à cette condamnation injuste qu’une certaine magistrature politisée a infligé à notre maire de Dakar et député.

Tous les moyens sont bons pour se venger de Barthélémy Dias et le nuire. Macky Sall même battu et rebattu, il s’accroche à des futilités.

À Macky Sall, ses juges et son gouvernement :

Soyez résilient et croyants et acceptez que c’est Barthélémy Dias qui est le maire de Dakar et il vous a doublement battus en seulement six mois d’intervalle (aux municipales et aux législatives).

La haine va vous ronger toute votre vie ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.