Assane Dioma Ndiaye, avocat : « Rangou risque 2 ans de prison si… »

0 13

C’est dans une vidéo qui fait le tour du Web que la sulfureuse ancienne animatrice « Rangou » a fait son mea culpa. A cet effet, l’Ong Jamra était en concertation afin de prendre une décision pour donner suite à cette affaire.

Diffamation

Suivant l’évolution de cette affaire, nos confrères ont interpellé l’avocat sur ce que l’ex animatrice encourt. « Pour diffamation, c’est une chose personnelle. C’est un intérêt personnel à protéger. Si la personne renonce à la plainte, normalement l’action publique est éteinte… », fait-savoir Assane Dioma Ndiaye.

Bonnes mœurs

Sur l’autre accusation : « pour l’atteinte aux bonnes mœurs, si le procureur estime qu’il a des bases raisonnables, pour poursuivre, ni la demande de pardon ni le pardon qui serait accordé ne le lieraient, s’il a des éléments matériels qui lui permettent de poursuivre », renseigne la robe noire.

Peine

« Pour les deux infractions, les peines peuvent aller jusqu’à deux ans de prison. Mais, il faut que les faits soient établis matériellement », ajoute-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.