Augmentation du nombre de députés : « Rien que les fonds politiques de Moustapha Niasse peuvent payer une trentaine de députés » (Sonko)

0 9

A quelques mois des législatives, une augmentation du nombre de députés est le centre des débats. Le nombre devrait passer de 165 à 172 à la prochaine législature. Une décision prise de « manière solitaire » par le gouvernement et décriée par la coalition Yewwi Askan wi (Yaw).

« Nous ne sommes pas impliqués dans ce processus. C’est le pouvoir et uniquement le pouvoir, comme il l’a toujours fait de manière solitaire et sans concertation, qui a décidé d’augmenter le nombre de députés. Parce que c’est ce même pouvoir qui, dans la précipitation face aux inondations qu’a vécues Keur Massar, il y a deux ans, a voulu plaire en annonçant l’érection de Keur Massar en département », a déclaré Ousmane Sonko, en marge de la clôture du séminaire des élus de Yaw.

Selon le maire de Ziguinchor, cette décision a été prise à la hâte. Pour Ousmane Sonko, « il est hors de question que cette augmentation de députés soit un prétexte pour augmenter le budget de l’assemblée nationale qui est excessif et qui ne se justifie pas en termes d’apport institutionnel ».

« Rien que les fonds politiques de Moustapha Niasse estimés à 50 millions de francs Cfa peuvent valablement payer plus d’une trentaine de députés. Rien que les petits substrats qu’on donne aux députés de manière informelle,200 mille Francs par mois ce qui fait 33 millions, vous pouvez payer 25 nouveaux députés », martèle-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.