Bambilor : Un litige foncier oppose un magistrat de la Cour des comptes à la population de Déni Guedj Sud.

0 13

Un litige foncier oppose le magistrat Ibrahima Bakhoum aux membres du Collectif des résidents de Déni Guedj Sud, village situé dans la commune de Bambilor. Ces derniers se dressent contre la volonté du Procureur près de la Cour des comptes de déguerpir les villageois installés sur une superficie de 10 hectares, un terrain que l’État lui a déjà octroyé.

Le litige foncier a pris une autre tournure quand le magistrat Bakhoum a débarqué dans le village de la Commune de Bambilor muni d’un titre de bail pour réclamer des terres. « Selon la DSCOS que nous avons interpellée, ses terres lui ont été réaffectées par l’État du Sénégal », nous apprend Imaïla Ba, porte-parole du Collectif des résidents de Déni Guedj Sud.

« Plus de 400 familles risquent d’être déguerpies et de se retrouver dans la rue si rien n’est fait. Nous ne céderons pas un centimètre carré de nos villages à quiconque », a-t-il ajouté. Le Collectif demande « l’intervention prompte du Président Macky Sall avant que le pire ne se produise ».

Les terres attribuées à Ibrahima Bakhoum à travers un bail, renseigne le collectif, se trouvent dans l’enceinte de Déni Guedj Sud, un village qui existe depuis plus de 115 ans car fondé en 1906 par Aïssy Ba. Ses habitants souhaitent la régularisation des villages du 1975R et du domaine du pôle du Lac Rose et même de leurs extensions…

dakaractu

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.