Biens mal acquis : Une peine corsée en appel, contre Téodorin Obiang

0 8

Trois (3) ans de prison avec sursis, 30 millions d’euros d’amende et des confiscations. La justice française a aggravé lundi 10 février en appel la condamnation du vice-président et fils du président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang, jugé coupable de s’être frauduleusement bâti un patrimoine considérable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.