Accueil Actualités Birahim Seck : « Les pêcheurs n’arrivent plus à trouver du poisson...

Birahim Seck : « Les pêcheurs n’arrivent plus à trouver du poisson »

« Au Sénégal, nous avons l’habitude de dire que le Président de la République est la personne la plus informée. A la lecture du communiqué du conseil des ministres du 18 novembre 2020, nous nous sommes demandé si le Président de la République avait les bonnes informations sur les causes profondes du mal-vivre des pêcheurs et du désespoir mortel des jeunes. Peut-être s’agit-il d’un refus de voir la funeste réalité que vivent les peuples des eaux», assène le coordonnateur du Forum civil.

Pour Birahim Seck, «le gouvernement aura beau construire des quais de pêche, aménager des aires de transformation modernes, des complexes frigorifiques de stockage des produits de pêche, donner des gilets de sauvetage, des moteurs hors-bord, des camions frigorifiques…, les pêcheurs, en mal de matière première, continueront à souffrir le martyr à cause de la mauvaise gestion de nos ressources halieutiques ; et notre pays de faire le deuil des victimes de l’immigration clandestine à cause du manque d’emploi ».

Selon lui, « le problème qu’il faut résoudre est celui de la disponibilité de la ressource halieutique. Les pêcheurs n’arrivent plus à trouver du poisson du fait de la mauvaise ou de l’absence de politique de gestion de la ressource qui s’illustre par le pillage systématique et illégal connu de tous les acteurs ».

Birahim Seck est d’avis que « le Sénégal doit se doter d’une réelle politique transparente et durable de préservation de ses ressources halieutiques (…) Le Sénégal a besoin de maîtriser son stock avant de songer à attribuer une licence ou de signer des accords avec des pays ou avec des armateurs ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici