Accueil Actualités Birahime SECK : « Ce Sont les autorités même qui vont dans...

Birahime SECK : « Ce Sont les autorités même qui vont dans ces rassemblements surtout dans les funérailles »

17
0

La sortie du Président Macky SALL accusant la presse d’un traitement alarmiste continue de susciter des réactions. En plus de la Coalition des acteurs de la presse, le Forum civil s’est prononcé sur la question.

Birahime Seck accuse les autorités d’être à l’origine de l’augmentation des cas deCovid-19. «Il y a certains rassemblements qu’on ne devrait pas accepter dans ce pays.Et ce sont les autorités même qui vont dans ces rassemblements surtout dans les funérailles. Ils sont les premiers à être devant les caméras», a-t-il dénoncé .Non sans faire savoir que «les médecins ont dit ce matin que la plupart des cas,au moment des traçages sont issus des funérailles et des levées de corps». Ce qui veut dire, selon lui, que la responsabilité est ailleurs et non auprès des populations et des journalistes. S’agissant des nouvelles mesures prises par les autorités, Birahime Seck prévient Aly Ngouille Ndiaye de ne pas utiliser la sanction corporelle pour obliger les populations à porter leurs masques. «Le Sénégal est un pays de droit. Si les gens refusent de porter les masques, il y a des sanctions qu’on peut leur infliger et non la sanction corporelle», a-t-il laissé entendre,soulignant au passage, que «depuis que le président de la République a pris des me-sures de relâchement, nous avons cessé de parler de la Covid-19 parce que nous avions une vision très claire de la question. Il fallait des mesures drastiques pour arriver à bout de cette pandémie. Malheureusement, il y a eu relâchement et l’Etat veut se défausser sur les citoyens». Pour le coordinateur du Forum civil, les citoyens ont été assez res-ponsables et ils ont de manière globale,tous respecté le couvre-feu et les mesures prises par l’Etat malgré les récalcitrants. «Sion veut se défausser aux populations en leur demandant de porter des masques, est-ce que l’Etat a développé une politique de substitution et de distribution des masques?»,se demande Birahime Seck qui s’interroge sur les efforts faits par le gouvernement pour permettre à la population d’accéder aux masques qui coûtent très cher.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici