Bundesliga : Le Bayern Munich champion d’Allemagne pour la 10e fois d’affilée

0 9

Une nouvelle fois cette saison, le Bayern Munich a assuré son sacre, déjà son dixième de suite en Bundesliga. Lors du Klassiker face au Borussia Dortmund lors de la 31eme journée de championnat, les Bavarois se sont imposés tranquillement et prennent donc 12 points d’avance sur leur dauphin. À trois journées de la fin, les coéquipiers de Robert Lewandowski ne peuvent donc plus être rattrapés et s’offrent un 32eme titre de champion d’Allemagne à leur palmarès déjà très bien rempli.

Et ce qui devait s’annoncer comme un choc n’a finalement été qu’une promenade de santé pour le Rekordmeister. Julian Nagelsmann alignait une équipe classique avec Coman, Muller, Gnabry et Lewandowski en attaque et rapidement, Gnabry ouvrait le score sur un bon service de Goretzka (1-0, 15e). Avant que Lewandowski n’inscrive le but du break en réussissant son un-contre-un face à Hitz (2-0, 34e) et ne remporte son duel personnel avec son adversaire d’attaque : Erling Haaland.

Le Borussia Dortmund n’a rien pu faire

Le BVB manquait d’ailleurs de solution offensive pour revenir au score. Mais juste après la pause, après une faute de Kimmich dans la surface, Can relançait la rencontre en réduisant le score sur penalty (2-1, 53e). Dortmund a ensuite bénéficié d’un temps fort, mais s’est heurté à Neuer (54e), puis à un excellent retour d’Hernandez (57e)… mais ce ne fut suffisant et Musiala scellait le score d’une reprise à bout portant en fin de rencontre (3-1, 83e) et permettait au FCB de remporter un huitième Klassiker consécutif, toutes compétitions confondues.

Dortmund, qui aura l’occasion d’assurer sa deuxième place contre Bochum lors de la prochaine journée, offre donc le titre à son rival. Les Bavarois, qui joueront pour le plaisir durant leurs trois derniers matches, peuvent dès maintenant célébrer leur sacre devant leur public de l’Allianz Arena après une saison tout de même bien compliquée.

Un lot de consolation

Même si ce nouveau titre fera forcément plaisir aux supporters munichois, la saison aura un goût d’inachevé pour les dirigeants bavarois. Toujours dominateur en championnat, le club munichois à coulé en encaissant cinq buts contre le Borussia Mönchengladbach, dès le deuxième tour de la Coupe d’Allemagne. Mais les coéquipiers de Lucas Hernandez, Coman, Pavard, Upamecano ou encore Kouassi avaient surtout pour objectif d’aller beaucoup plus loin en Ligue des champions. L’élimination surprise face à Villarreal, le « petit » de la C1 en quarts de finale, n’est pas encore totalement passé et a même plongé ce club d’ordinaire si calme dans une légère crise avec aussi les dossiers chauds du mercato (Lewandowski, Haaland, Gnabry) et l’avenir de Julian Nagelsmann.

Mais malgré tout, si le Bayern Munich est aussi passé au travers quelques fois en Bundesliga, en témoignent ces surprenantes défaites face à Augsbourg (1-2) ou Bochum (2-4), la concurrence n’était pas de taille pour résister à l’armada offensive composée de Lewandowski, Sané, Gnabry, Muller et Coman. Jamais le Borussia Dortmund, souvent orphelin d’Haaland, ni Leipzig malgré un grand Christopher Nkunku n’ont su rivaliser avec un Bayern Munich qui n’aura quasiment jamais quitté son fauteuil de leader cette saison. Et en remportant son 10eme titre de rang, le Bayern montre encore une fois qu’il écrase le championnat depuis une décennie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.