Cameroun : un garde de Paul Biya tue un gendarme et est…libre

0 0

Le drame s’est produit à Yaoundé. Un élément de la sécurité présidentiel est accusé d’avoir tué un gendarme. Les deux hommes en tenue ont eu une altercation dans un bar de la place. Le présumé assassin est toujours en liberté

Le présumé assassin est toujours en liberté. Il s’agit, selon les confidences du lanceur d’alertes Boris Bertolt, d’un certain Essono en service à la garde présidentielle.

En effet, précise l’activiste, le vendredi 3 septembre 2021 les deux hommes en tenue ont eu une altercation dans un bar de la place. S’en est suivi une bagarre dans laquelle le Sergent de la garde présidentielle a été neutralisé pour être gentil. C’est ainsi qu’il aurait fait appel à 06 de ses collègues qui vont l’attendre à la sortie d’un snack bar à descente «Tam Tam ». Ils vont violemment agresser le maréchal de Logis chef Momo Tatangmo Achille Rodrigues, deuxième adjoint à la brigade de Mvog Beti Yaoundé. Ce dernier succombera dans la nuit de dimanche à lundi d’une hémorragie interne de suite de ses blessures.

La victime avait été dans le contingent camerounais dès Nations Unies pour la paix en Centrafrique.

Malgré les démarches entreprises par les proches de la victime, aucune mesure n’est prise par les autorités sécuritaires en vue de neutraliser le meurtrier qui, selon les indiscrétions, vaque librement à ses occupations entre sa garde au palais et son domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.