Cas Mbayang Diop : La réponse de HSF au communiqué de l’ambassade d’Arabie Saoudite…

0 8

« Horizon sans Frontière a lu comme tous les sénégalais le communiqué de l’Ambassade de l’Arabie Saoudite sur l’état de santé de notre compatriote et s’en réjouit« , souligne, d’entrée le bureau exécutif de HSF. Boubacar Sèye, dans une note parvenue à SENEGO, a voulu répondre au communiqué de l’ambassade d’Arabie Saudite sur le cas Mbayang Diop.« Et certainement c’est suite à nos alertes répétées sur cette situation que ce communiqué a pu être pris pour rassurer la famille de Mbayang et des sénégalais. Encore une fois de plus, nous réaffirmons que HSF (Horizon sans frontières) n’est pas dans une démarche polémiste puisque le dossier est très sensible et ne peut se régler qu’à travers des démarches diplomatiques et des relations séculaires qui existent entre les deux pays« , souligne le Bureau exécutif de HSF.v« Et certainement c’est suite à nos alertes répétées sur cette situation que ce communiqué a pu être pris pour rassurer la famille de Mbayang et des sénégalais. Encore une fois de plus, nous réaffirmons que HSF (Horizon sans frontières) n’est pas dans une démarche polémiste puisque le dossier est très sensible et ne peut se régler qu’à travers des démarches diplomatiques et des relations séculaires qui existent entre les deux pays« , souligne le Bureau exécutif de HSF.« En tout état de cause, renchérit HSF, il serait plus judicieux à l’avenir de faire en sorte qu’une ONG humanitaire puisse la rencontrer en détention comme il est de coutume dans de pareilles situations pour lui transmettre en face les encouragements de sa famille, de son entourage et au-delà, de tous les sénégalais sensibilisés sur son cas… » Horizon Sans Frontières dit, ainsi assumer son rôle d’alerte avec responsabilités, engagement et Humanité.« Comme dans toute situation de ce genre, la sortie de HSF, organisation de défense des migrants, est une interpellation des autorités et de l’opinion internationale sur le cas Mbayang diop pour obtenir une clémence des autorités saoudiennes face à la sentence de la peine de mort, et il en sera ainsi tant que le besoin se fera sentir dans ce dossier…« , concluent les services de Boubacar Sèye.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.