Casamance : l’Armée sénégalaise attaque le camp rebelle de Salif Sadio, plusieurs morts enregistrés

0 112

L’Armée sénégalaise a commencé, hier, à bombarder les positions du chef rebelle Salif Sadio. Des bases rebelles qui sont situées dans le nord-Sindian, sur le long de la frontière sénégalo-gambienne.

Selon l’Observateur, « l’intensité des combats a fait que des populations qui vivent dans les zones où les combats se déroulent, ont commencé à fuir leurs contrées ».

« Des bases rebelles, sous le contrôle du commandant de la zone nord du mouvement séparatiste de la Casamance, Salit Sadio, ont été fortement bombardées et d’autres sont calcinées », confient les mêmes sources.

D’ailleurs, durant toute l’après-midi, les fusils ont tonné pendant des heures, comme pour témoigner l’intensité de l’assaut.

« Des populations vivant dans les villages où se déroulent les combats, ont commencé à faire leurs valises pour fuir les combats qui opposent les militaires aux combattants de « Atika », commandés par Salif Sadio. Certaines parmi elles ont même trouvé refuge en Gambie », témoignent des militaires.

Pour le moment, l’on ignore le bilan de cette grande offensive que l’Armée a déclenchée contre le chef rebelle Salif Sadio et ses hommes.

Ces bombardements des militaires de l’Armée sénégalaise qui sont perceptibles jusqu’à Bwian, sont survenus moins de deux mois après les accrochages entre militaires sénégalais déployés dans le cadre de l’Ecomig et les éléments du chef rebelle Salif Sadio.

Mais, certaines sources soufflent que des morts ont été enregistrés au cours de ces violents accrochages entre l’Armée et les rebelles indépendantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.