Chefs religieux insultés sur les réseaux sociaux : “Un combat perdu par des Pro-Sonko…”

0 3

Les attaques virulentes portées contre nos chefs religieux par des pro-Sonko ne sont pas du goût de la tête de file du parti justice et Développement (Pjd). Dans une note parvenue à la rédaction de Senego et repris par Infos Rewmi, il dénonce cette menace qui pèse négativement sur nos pesanteurs sociaux et nuit gravement à la cohésion nationale.

“Les activistes de Pastef comme Akheton, cachés derrière leur clavier ont allégué que le discours du Khalif de Médina Baye est partisan parce qu’il leur a dit la vérité dans le blanc des yeux. Il n’a fait que les appeler à l’essentiel autrement dit la paix car toute autre situation ne sera guère profitable à la Nation”, a tenu à préciser Cheikh Ibrahima Diallo qui faisait partie de la délégation qui avait accompagné le patriarche lors de son séjour à Dakar.

Convoquant les événements de mars et les multiples crises politico-sociales qui ont été traversées par le Sénégal, le soutien du président Macky Sall, estime que faire sortir les chefs religieux du débat public est un risque que l’on ne doit pas prendre. “Depuis 1968 en passant par les émeutes inhérentes aux ennuis judiciaires de Sonko, nos vénérés guides ont toujours œuvré pour éviter une effusion de sang au pays. En plus, leur statut de citoyens Sénégalais leur autorisent à communiquer sur tous les enjeux qui impactent la vie de leur terroir ”relate-t-il encore.

Pour conclure, il persiste et signe que : “le terrorisme des insultes sur les réseaux sociaux est perdu d’avance par les pro-Sonko et qu’ils n’ont qu’à essayer d’autres méthodes. Et cela nous montre leur visage d’intolérants qui ne peuvent pas gérer le pays car rongés à l’intérieur par la violence et la haine contre tous.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.