Accueil Actualités Cheikh Tidiane Gadio : « La cible des terroristes, détruire les Mausolées...

Cheikh Tidiane Gadio : « La cible des terroristes, détruire les Mausolées de Cheikh Ahmadou Bamba et Mame Limamoulaye »

A écouter l’honorable député Cheikh Tidiane Gadio débiter des paroles sur le terrorisme, opposition comme pouvoir l’écoutaient avec religiosité, malgré les altercations qui ont eu à émailler la séance plénière de ce vendredi à l’hémicycle. Gadio qui a été chef de la diplomatie sénégalaise et arboré plusieurs casquettes sur l’international dans les missions onusiennes, est très bien placé pour édifier enfin les sénégalais sur les véritables intentions des terroristes qui parlent Ouolofs et qui sont nés au Sénégal. Ainsi, au terme de son speech, il a comme qui dirait ouvert les yeux aux politiciens occupés à colporter des ragouts sur le vote de ce projet de loi relatif au terrorisme.

Publicité

En fin tribun, le député Cheikh Tidiane Gadio a brassé le monde avec plusieurs casquettes allant du ministre des affaires étrangères aux missions onusiennes et même africaines les plus périlleuses, où il a eu à jouer des rôles de premiers plans dans la consolidation de la paix dans le monde.

C’est ce Gadio pétri d’expérience et très à l’aise sur son sujet de ce vendredi lors de la séance plénière qui s’est donné à cœur joie sur « le Sénégal et le terrorisme ».Il a en effet expliqué que lors du séjour de l’ancien ministre de l’intérieur français Jean Castener au Sénégal avec à ses côtés Aly Ngouye Ndiaye, un journaliste lui avait demandé comment se fait-il que le Sénégal soit épargné par le terrorisme.

Comme toute réponse, le plénipotentiaire français avait répondu « attention, le Sénégal n’est pas épargné par le terrorisme, ils (les terroristes) ont choisi de ne pas encore être actifs au Sénégal, c’est cela la vérité ».Et comme si cela ne suffisait pas ,Gadio rembobine : « Il ya des réseaux dormants dans ce pays,on a alerté les gens de mille manières ,ils ne nous écoutent pas.

Les terroristes ne sont pas à la porte du Sénégal, ils ont déjà commencé. Tout le monde sait qu’ils ont besoin d’une façade maritime. Et leurs options, c’est le Sénégal,le Bénin et la Côte d’Ivoire ».Et pour corroborer ses thèses, Gadio révèle encore que l’ancien Premier Ministre Malien Soumaila Cissé qui avait été capturé par les terroristes lui a confié que parmi les jeunes qui le gardaient, certains parlaient peulh et Ouolofs.

Et quand il les a interpellés, ces derniers lui avaient fait savoir qu’ils étaient des sénégalais. Autres preuves que le terrorisme est déjà entre nos murs, l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise ajoute que le chef de la Police de Gao (Police Islamiste) était d’origine sénégalaise. Il explique également que des jeunes sénégalais établis en Lbye ont déclaré qu’ils viendront au Sénégal et leur première mission consistera à détruire les mausolées de Cheikh Ahmadou Bamba et de Mame Limamoulaye

.Et Gadio de conclure que dire que le Sénégal n’est pas menacé, que le terrorisme n’est pas une réalité n’est pas une bonne chose. En guise de digression enfin, il affirme qu’un de ses collègues députés dont il a pas nommé le nom aurait confié à des jeunes que ce projet de loi est une réponse aux événements de mars dernier. Ce qu’il trouve faux de fond en comble. Ainsi, pour boucler la boucle, il précise que cette loi sur le terrorisme datant de 2007 porte la signature du Président Abdoulaye et de celle de son Premier Ministre d’alors Macky Sall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici