Accueil Actualités CHLOROQUINE & AZYTHROMICINE : Pr SEYDI VALIDE À NOUVEAU LE « PROTOCOLE DE...

CHLOROQUINE & AZYTHROMICINE : Pr SEYDI VALIDE À NOUVEAU LE « PROTOCOLE DE RAOULT »

Le Sénégal a adopté le protocole de traitement basé sur l’association de l’hydroxychloroquine et de l’azythromicine, au vu des résultats concluants notés sur plus de 300 patients.

Ainsi, dans le cadre de la collaboration avec l’Institut Pasteur de Dakar, Pr Moussa Seydi énonce que sur une analyse préliminaire portant sur 181 patients, il a été observé une durée médiane d’hospitalisation de 13 jours chez les patients qui n’avaient pris aucun traitement. Cette durée passe à 11 jours chez les patients qui avaient pris l’hydroxychloroquine seule. Et, mieux, elle descend à 9 jours, chez ceux qui ont associé l’hydroxochloroquine à l’azithromicine.

Plus qu’optimiste, le coordonnateur national de la prise en charge médicale des patients de Covid-19 ajoute que le temps est encore réduit chez les patients qui avaient consulté tôt et qui avaient démarré le traitement dans les 24 heures. Là, la durée médiane d’hospitalisation est de 8 jours seulement.

AUCUNE COMPLICATION, QUELQUES EFFETS SECONDAIRES

Sans surprise, les effets du traitement sont beaucoup plus lents chez les sujets ayant plus de 80 ans, avec une durée médiane d’hospitalisation de 19 jours.
L’autre résultat intéressant concerne les effets secondaires, indique Pr Seydi, qui précise que « chez tous les patients qui ont bénéficié d’un traitement à base d’hydroxychloroquine, et qui ont été consulté précocement, aucune complication n’a été notée. Encore moins un cas de décès. Concernant les effets secondaires, l’analyse a porté sur 362 patients. Dans cette analyse, nous avons observé 12 cas d’effets secondaires. Parmi eux, le traitement a été poursuivi malgré tout chez 4 patients parce que les effets n’étaient pas gênants. Le traitement a été arrêté chez les autres. Mais tous les autres ont été modérés, il n’y avait aucun effet secondaire grave. Tous les signes ont régressé à la fin du traitement sans nécessité d’un traitement supplémentaire. C’est donc dire que vu ces résultats préliminaires, nous allons continuer notre prise en charge avec l’hydroxychloroquine et l’azithromycine ».

Pr Moussa Seydi est intervenu à la suite du Dr Abdoulaye Bousso, le Directeur des opérations d’urgences sanitaire (COUS), lors du point mensuel, le 2e depuis l’apparition de la maladie il y a 2 mois.

Voir intervention du Pr Seydi à partir de 49:00

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici