Accueil Actualités Communiqués et textes administratifs à l’Apr: Cent fautes !

Communiqués et textes administratifs à l’Apr: Cent fautes !

Mamadou Sy Tounkara, alors véritable traqueur des fautes dans les communiqués et documents officiels, aujourd’hui conseiller du Président, a du pain sur la planche. A l’Alliance pour la République (Apr), les fautes grammaticales, d’orthographe ou de frappe, interpellent plus d’un observateur.
L’exclusion de Moustapha Diakhaté de l’Apr continue de susciter de vives réactions notamment sur Facebook. Et dans leurs commentaires, les uns plus plaisantins que les autres, les internautes touchent aussi bien le fond que la forme dudit document.
Le nommé Jean-Claude note une «indiscipline notoire dans l’écriture» du communiqué. D’abord, et tout au début du document, «l’absent», qui figure belle et bien sur la liste des présents, du nom de Mbaye Ndiaye serait «excusé».
Pour cela, Dabanar Diop, un autre internaute, demande une explication sur cette personne absente et excusée mais qui paraphe tout de même un document d’exclusion. Ce qui surprend Ndiamé Thiam qui pense que «c’est l’aridité du texte qui tient office de lettre d’exclusion sans compter la composition de la commission qui a traité le cas Moustapha Diakhaté».
Le journaliste Mame Gor Ngom a, pour sa part, relevé des «fautes lourdes», notamment sur la préposition ‘’vu’’. Une brèche qui pourrait d’ailleurs s’offrir à Moustapha Diakhaté pour attaquer cette décision, selon le billettiste.
De toutes les façons, et «vu la légèreté de la motivation de son exclusion, conclut Pape Mamadou Seck, il (ndlr, Moustapha Diakhaté) peut saisir la justice pour la faire annuler. Car, ils lui reprochent juste des propos séditieux et fractionnistes non étayés par aucune source incriminante (interviews télé, radio, publication Facebook…).
C’est peut-être pour cette raison que Moustapha Diakhaté, lui-même, parle d’une «commission de farceurs».
Quid du communiqué des cadres républicains ? Là aussi, les fautes font le tour de la toile. D’abord, «réuni» en tout début de texte, à la place de «réunie» qui devrait s’accorder à «Convergence», a attiré l’attention des internautes.
Mais, réagissant toujours à l’exclusion de Diakhaté, ces responsables reviennent à la charge. Après avoir «saisi la balle au rebond » dans ce communiqué pourtant officiel, ces cadres de l’Apr ont encore «réveillé» Senghor en écrivant, dans ce texte: «Aux militants, les cadres républicains les invitent…».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici