Conseil supérieur de la magistrature: Le coup de force de Macky Sall

0 19
Abdoulaye Ndiaye, Président de la Chambre administrative de la Cour suprême, a été nommé Premier Président de la haute juridiction, par le Président Macky Sall. Il remplace a ce poste Ciré Aly Ba admis à faire valoir ses droits à la retraite.
Macky a déjà signé les décrets et veut que la passation entre les deux Présidents de Cour suprême se fasse dès mardi pour mettre l’actuel Président de la République devant le fait accompli. Un coup de force pour placer ses hommes dans les postes stratégiques avant de partir.
La nomination d’Abdoulaye Ndiaye Président Cour suprême est anti constitutionnelle. C’est une illégalité manifeste qui viole l’esprit de la constitution durant une période où le Président de la République ne doit qu’expédier les affaires courantes . Preuve manifeste d’une inélégance républicaine inouïe
Cette nomination relevait de la compétence exclusive du nouveau Président Bassirou Diomaye Diakhar Faye.
Des décisions qui ont provoqué un tollé. Les magistrats sont entrés dans une colère noire et considèrent que c’est un manque de respect caractérisé tout en espérant que le nouveau pouvoir va tout bloquer. Un vrai pied de nez.
Pape Alé Niang

Conseil supérieur de la magistrature: Le coup de force de Macky Sall
Abdoulaye Ndiaye, Président de la Chambre administrative de la Cour suprême, a été nommé Premier Président de la haute juridiction, par le Président Macky Sall. Il remplace a ce poste Ciré Aly Ba admis à faire valoir ses droits à la retraite.
Macky a déjà signé les décrets et veut que la passation entre les deux Présidents de Cour suprême se fasse dès mardi pour mettre l’actuel Président de la République devant le fait accompli. Un coup de force pour placer ses hommes dans les postes stratégiques avant de partir.
La nomination d’Abdoulaye Ndiaye Président Cour suprême est anti constitutionnelle. C’est une illégalité manifeste qui viole l’esprit de la constitution durant une période où le Président de la République ne doit qu’expédier les affaires courantes . Preuve manifeste d’une inélégance républicaine inouïe
Cette nomination relevait de la compétence exclusive du nouveau Président Bassirou Diomaye Diakhar Faye.
Des décisions qui ont provoqué un tollé. Les magistrats sont entrés dans une colère noire et considèrent que c’est un manque de respect caractérisé tout en espérant que le nouveau pouvoir va tout bloquer. Un vrai pied de nez.
Pape Alé Niang
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.