Cop 26 : Le Sénégal honoré en la personne de Madeleine Diouf Sarr

0 8

Chef de la Division Climat et Protection Côtière au ministère de l’Environnement et du Développement durable, Madeleine Diouf Sarr est nommée présidente du groupe de négociation des PMA (pays les moins avancés) sur le changement climatique.

« J’ai le plaisir et l’honneur d’accueillir Mme Madeleine Diouf Sarr de la République du Sénégal, en tant que prochaine présidente du groupe de négociation des PMA sur le changement climatique. Le Royaume du Bhoutan souhaite au Sénégal tout le succès possible à la tête du Groupe », a annoncé Sonam Phuntsho Wangdi, son prédécesseur à ce poste.

Le 12 décembre 2015, les 196 Parties siégeant à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) ont adopté l’Accord de Paris. Le groupe des 48 pays les moins avancés (PMA) – représentant les membres les plus pauvres de la communauté internationale, qui sont parmi les plus vulnérables aux effets du changement climatique – a joué un rôle actif dans les négociations qui ont débouché sur cet accord historique pour la diplomatie multilatérale.

Les PMA avaient demandé que ce nouvel accord préserve trois composantes essentielles. D’abord, l’application la plus rigoureuse possible dans le cadre des lois internationales – autrement dit, le fait que l’accord soit un instrument juridique ratifiable, qui contienne des engagements juridiquement contraignants. Ensuite, une participation universelle. Enfin, des dispositions efficaces, qui garantissent d’une part l’adaptation aux gaz à effet de serre et leur réduction, et qui d’autre part traitent les pertes et préjudices dus aux impacts climatiques irréversibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.