COP26 – La Cedeao, le Cilss et l’Uemoa déçus par le niveau de financement de l’action climatique

0 8

Alors que la Cop 26 a baissé ses rideaux à Glasgow, l’Afrique essaie de faire entendre sa voix au milieu de la bataille des grandes puissances, les plus grandes émettrices de gaz à effet de serre.

Dans une déclaration conjointe, la Cedeao, le Cilss et l’Uemoa ne cachent pas leurs préoccupations que les 5 pays les plus vulnérables aux changements climatiques se trouvent en Afrique de l’Ouest, après avoir rappelé qu’un réchauffement climatique +1,5°C comme de +2°C sera dépassé au cours du XXIe siècle, à moins que des réductions importantes d’émissions de dioxyde de carbone (Co2) et d’autres gaz à effet de serre ne se produisent dans les prochaines décennies, et une température estimée à la fin du siècle à +2,7°C est prévue par tous les experts.

Dans la foulée, ces trois organisation ne cachent pas leur déception en constatant que le financement de l’action climatique cumulé est de 79,6 milliards de dollars en 2019, loin derrière l’objectif collectif de 100 milliards de dollars par an d’ici 2020, d’après le dernier rapport de l’Ocde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.