Accueil Actualités Coupe d’Italie: la Juventus rejoint l’Inter Milan en demi-finales

Coupe d’Italie: la Juventus rejoint l’Inter Milan en demi-finales

Le choc contre l’Inter aura lieu après la qualification de la Juventus pour le dernier carré de la Coupe d’Italie.

La Juventus Turin a facilement dominé ce mercredi la SPAL (4-0), dernier représentant de Serie B encore en lice, pour rejoindre les demi-finales de la Coupe d’Italie où l’attend un choc contre l’Inter Milan (en aller-retour début février).

L’équipe d’Andrea Pirlo n’a pas vraiment eu à forcer son talent, idéalement lancée en début de match par un penalty obtenu par Adrien Rabiot et transformé par Alvaro Morata (16e). Penalty accordé seulement après intervention du VAR, l’arbitre ayant dans un premier temps averti l’international français pour simulation.

Gianluca Frabotta (33e), pour son premier but en équipe première, Dejan Kulusevski (78e) puis Federico Chiesa (90+4e) ont donné de l’ampleur à la qualification turinoise.

La SPAL, actuellement cinquième en Serie B, n’a jamais baissé les bras mais n’a que rarement inquiété le gardien bianconero Gianluigi Buffon, titularisé à la veille de ses 43 ans.

La Juventus retrouvera en demi-finale (les 3 et 10 février) l’Inter Milan, sortie victorieuse mardi soir de l’intense derby contre l’AC Milan (2-1), marqué par les invectives entre Zlatan Ibrahimovic et Romelu Lukaku juste avant la pause et l’exclusion du Suédois en seconde période. Lukaku a inscrit le premier but de l’Inter sur penalty à la 71e.

L’autre demi-finale opposera l’Atalanta Bergame au vainqueur de Naples – Spezia, prévu jeudi.

L’Atalanta Bergame, réduite à dix pendant la quasi-totalité de la seconde période, a décroché son billet pour le dernier carré mercredi à domicile au terme d’un quart de finale à rebondissements contre la Lazio Rome (3-2).

A 2-2, à la 54e minute, la «Dea» semblait pourtant mal partie quand elle s’est retrouvée à dix après l’exclusion – carton rouge direct – de son défenseur José Palomino pour une faute en position de dernier défenseur.

Mais cela n’a pas empêché l’équipe de Gian Piero Gasperini de prendre l’avantage, par Alekseï Miranchuk (57e). Elle aurait même pu ajouter un quatrième but dans la foulée mais Duvan Zapata a vu son penalty stoppé par le gardien romain Pepe Reina (67e).

Ce court avantage, les Bergamasques l’ont défendu jusqu’au bout en faisant le dos rond face aux assauts incessants de la Lazio, grâce notamment à une belle parade de son gardien Pierluigi Gollini dans les derniers instants.

Les joueurs de Simone Inzaghi pourront nourrir de vrais regrets au terme de ce match rythmé dans lequel ils étaient bien revenus – grâce à une tête de Vedat Muriqi (17e) puis une percée en solitaire de Francesco Acerbi (34e) – après l’ouverture du score rapide de l’Atalanta (Djimsiti, 7e).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici