Accueil Actualités Covid-19 : « La dette africaine a financé des projets pas positifs...

Covid-19 : « La dette africaine a financé des projets pas positifs », dit Ahmadou A. Mbaye

« Il n’y a pas beaucoup de leviers sur lesquels l’Etat peut agir pour lutter contre le coronavirus (covid-19). On a des recettes fiscales de l’ordre d’environ 2 600 milliards », estime Ahmadou Aly Mbaye, Professeur d’économie et de politiques publiques.

Dépenses…

Selon Ahmadou Aly Mbaye, professeur d’économie à l’Ucad, sur les 2 600 milliards, si vous enlevez ce qu’on appelle les dépenses fiscales, toutes les exonérations qu’on accorde aux entreprises, aux ménages nous ont coûté 40% des recettes fiscales, soit 7% du PIB.

Etude…

» Dans une étude que nous avons faite, on s’est rendu compte que le Sénégal se plaçait dans les pays où les exemptions fiscales étaient très élevées. Donc, si vous enlevez les exemptions fiscales, il ne reste plus grand-chose du côté des recettes », confie M. Mbaye.

Utilisation…

D’après lui, la dette en soi n’est pas mauvaise, mais c’est l’utilisation qu’on en fait qui peut être problématique. Et ce qu’ils ont constaté concernant la dette africaine, c’est que cela a servi à financer des projets qui n’étaient pas positifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici