Accueil Actualités Covid-19 : « Les boulangeries sont devenues des bombes à retardement » (Unacois Yessal)

Covid-19 : « Les boulangeries sont devenues des bombes à retardement » (Unacois Yessal)

Alla Dieng, directeur exécutif de l’Unacois Yessal, trouve « extraordinaires » les longues files constatées devant les boulangeries, depuis le début du mois de Ramadan, dans ce contexte de propagation du Covid-19.
« Les boulangeries sont devenues, aujourd’hui, de véritables bombes à retardement, parce que quelqu’un qui a le virus peut le transmettre rapidement à plusieurs personnes », a-t-il dit à Seneweb. Et d’ajouter: « Nous dénonçons cela et espérons que des solutions seront trouvées le plus rapidement possible. Car, le constat est lamentable, regrettable, le risque est permanent ».
Dieng, qui dit avoir participé à la première réunion convoquée par le ministre du Commerce au début de la pandémie, a magnifié les dispositions prises consistant à interdire la vente du pain dans les boutiques.
Seulement, fait-il constater, cela devrait être accompagné par d’autres mesures, c’est-à-dire, installer des kiosques avant le début du mois de ramadan.
Malheureusement, pour lui, c’est en ce moment qu’ils pensent à le concevoir et le réaliser, ce qui va faire une semaine ou 10 jours.
« Par conséquent, en interdisant les boutiques de vendre du pain pour des questions d’hygiène, on crée d’autres problèmes. On a déplacé un problème, d’un endroit à un autre, au lieu de l’éliminer. Parce que tout est possible avec ces bousculades », a alerté Alla Dieng.
Le ministère du Commerce a annoncé, hier dimanche, des mesures pour éviter ces rassemblements devant les boulangeries. Parmi celles-ci, la disponibilité du pain dès 12 heures. Le système de distribution va également être amélioré, selon Ousmane Mbaye, directeur du Commerce intérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici