Accueil Actualités Covid-19: Les Etats-Unis militent pour une levée des brevets sur les vaccins

Covid-19: Les Etats-Unis militent pour une levée des brevets sur les vaccins

La position de l’administration américaine en faveur d’une levée temporaire des brevets sur les vaccins contre le Covid-19 suscite l’espoir en Afrique. Réclamée notamment par l’Inde et l’Afrique du Sud, cette mesure est destinée à accélérer la production et la distribution des vaccins anti-Covid, à l’heure où les pays pauvres manquent cruellement de doses. L’Organisation mondiale de la santé y voit aussi l’occasion pour l’Afrique de booster sa capacité de fabrication.

Un mois après le sommet de l’Union africaine sur l’autonomie vaccinale, l’OMS espère que la levée temporaire des brevets pourrait y contribuer. Car si elle est acceptée, cette solution permettrait à n’importe quel pays d’avoir accès à la « recette » pour fabriquer les vaccins anti-Covid, sans se soucier de la propriété intellectuelle.

Reste maintenant à accélérer le processus de transfert de technologies et à doter les pays africains des chaînes d’approvisionnement afin de produire eux-mêmes des vaccins. L’OMS le reconnait, tout cela a un coût et nécessitera des investissements importants.

En attendant, certains pays d’Afrique sont en pôle position pour la fabrication de vaccins, comme le Maroc ou l’Algérie. L’Afrique du Sud a déjà annoncé la possibilité de développer sa capacité de production locale, tout comme l’Institut Pasteur au Sénégal. Et il y a besoin. Seulement 2% des doses disponibles dans le monde étaient administrées en Afrique. Un taux qui vient de tomber à 1% en raison des retards de livraison de l’Inde, un pays en proie à une sévère crise sanitaire.

L’OMS a lancé un appel aux dons des doses de vaccins, afin de réduire le décalage entre les pays pauvres et riches.

RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici