Covid-19 – Production de vaccins en Afrique: Washington veut parier sur Dakar

0 8

Lors d’une visite à Dakar, Daleep Singh, conseiller adjoint à la Sécurité nationale pour l’économie internationale et directeur adjoint du Conseil économique national des Etats-Unis, a annoncé que les Usa étaient en train d’étudier les possibilités de création d’industries de fabrication de vaccins à Dakar.

D’après « Le Quotidien », dans quelques mois, Dakar sera probablement un hub pharmaceutique en Afrique. Lors de la visite d’une forte délégation américaine, composée de Daleep Singh, conseiller adjoint à la Sécurité nationale des Etats-Unis, M. Travis L. Adkins, administrateur adjoint au Bureau pour l’Afrique de l’Usaid et Mme Alexia Latortue, Directrice générale adjointe du Mcc, les Etats-Unis ont annoncé une possible délocalisation des unités de production de vaccins contre le Covid-19 à Dakar.

Lors d’une audience avec le chef de l’Etat, les dirigeants américains ont laissé filtrer cette éventualité. Ils l’ont dévoilée lors d’une interview accordée au journal « Le Quotidien » et au site All Africa, à la fin de leur mission à Dakar. «Nos conversations au Sénégal ont concerné également les possibilités de création d’industries de fabrication de vaccins et cela va permettre la disponibilité de ces doses à travers l’Afrique», dévoile Daleep Singh, conseiller adjoint à la Sécurité nationale pour l’économie internationale des Etats-Unis, qui a été reçu par le Président Sall et le ministre de l’Economie, Amadou Hott.

Evidemment, le Sénégal a déjà une plateforme infrastructurelle pour accueillir ces industries. «Nous avons visité l’Institut Pasteur de Dakar. Nous avons vu une infrastructure exceptionnelle et cela nous rassure», enchaîne le diplomate américain, subjugué par les installations de l’Ipd, qui est le cœur de la stratégie de riposte contre le Covid-19 au Sénégal.

A travers ces engagements, Washington montre la voie surtout que le monde occidental est mis au ban pour son nationalisme vaccinal. Les Usa veulent promouvoir la solidarité vaccinale, comme le montrent les engagements du Président Joe Biden, qui milite pour la levée temporaire des brevets sur les vaccins anti-Covid-19, pour permettre aux pays les plus pauvres d’avoir accès au vaccin. «La première chose à souligner est que les Etats-Unis s’étaient engagés à faire don de 1,1 milliard de doses aux pays qui en avaient le plus besoin. Ils ont aussi contribué à relever la capacité de production dans le monde», rappelle M. Singh. A ce jour, plus de 192 millions de doses de vaccin ont été livrées par Washington, à plus de 100 pays.

Il y a quelques semaines, les Etats-Unis ont offert à nouveau 336 mille doses supplémentaires du vaccin Covid-19 Johnson & Johnson au Sénégal, par le biais de l’initiative Covax. Ce lot porte à 638 mille le nombre de doses de vaccins Covid-19 fournies au Sénégal, et il est le plus important jamais offert par un seul pays au Sénégal, pour lutter contre la pandémie du Covid-19, selon l’ambassade des Usa à Dakar.

Il faut rappeler que les premières doses de vaccins anti Covid-19 produites au Sénégal, sont attendues au premier trimestre de 2022 grâce au nouveau programme «Une industrie de la santé durable pour la résilience en Afrique» (Shira). Le projet est estimé à quelque 200 millions d’euros (plus de 131 milliards FCfa).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.