Accueil Actualités Covid-19 : un vaccin ? Il faudra attendre…

Covid-19 : un vaccin ? Il faudra attendre…

17
0
D’après les scientifiques, créer un vaccin prend énormément de temps. Pour cause, il faut d’abord identifier le virus, c’est-à-dire connaitre sa nature biologique et ce qui le rend viral. Ensuite, il faut pouvoir le reproduire en laboratoire avec les composants adéquats, concevoir l’antivirus, et le tester premièrement sur des animaux dont les gènes se rapprochent de ceux de l’homme (des souris, par exemple) pour en étudier les effets exacts.
Après cela, des tests supplémentaires doivent être effectués dans des conditions variables et à répétition pour déterminer si l’on peut déployer le vaccin sur une échelle nationale voire mondiale.
De plus, le financement des laboratoires de recherche diminue dès que les épidémies ou les pandémies sont en phase descendante, comme ce fut le cas lors des fléaux de SRAS en 2002 ou de la grippe H1N1 en 2009, quand la contamination s’estompait.
Car, rappelons-le, les investissements placés dans la recherche scientifique et médicale sont colossaux et représentent des dépenses énormes non seulement pour les Etats mais également pour les grands groupes pharmaceutiques. Alors à partir du moment où on peut endiguer une pandémie avec des alternatives (confinement, médecine classique), le vaccin ne représente plus une priorité.
Néanmoins, n’oublions pas que le Covid-19 est une forme nouvelle de coronavirus (le nom « coronavirus » signifiant un virus de type pneumonique et grippal), et que les anciennes pandémies du même type ont permis aux chercheurs d’avoir certains acquis sur les différents moyens de combattre la maladie. Des chercheurs Français ont d’ailleurs pu séquencer le génome (ensemble du matériel génétique) du nouveau coronavirus. Grâce aux avancées technologiques de ces dix dernières années, il se pourrait donc qu’un vaccin voie le jour à temps pour éradiquer le Covid-19.
En attendant, il est recommandé à tout le monde de respecter strictement les consignes des spécialistes, des autorités étatiques et de l’Organisation Mondiale de la Santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici