CREI: près d’un milliard de budget par an pour (presque) rien !

0 9

Un scandale financier secoue la Loterie nationale sénégalaise (LONASE). Au Trésor public, deux agents se seraient partagés, selon les premières enquêtes, près de 5 milliards de FCFA. Pendant ce temps, la Poste est au fond du gouffre ; pillée et mise à sac par des agents véreux.

Le dossier du présumé trafic des passeports diplomatiques est là pour rappeler aux Sénégalais que même au sommet, à des sphères insoupçonnées de la République, des agents de l’Administration et des Parlementaires se sucrent sur leur dos, en dépit de leurs rémunérations conséquentes ; conformément à leurs niveaux de responsabilités.

Une dilapidation sans précédent de nos maigres et rares deniers publics qui remet plus que jamais en question le rôle que devraient jouer des organes de prévention, de contrôle et de répression de la délinquance et des crimes financiers (Inspection générale d’État, Cour des comptes, OFNAC…).
Selon Sud Quotidien, c’est aussi le cas de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), une juridiction, dont le budget de fonctionnement estimé à près d’un milliard de FCFA par an (766 millions pour le fonctionnement et de 200 millions pour les dépenses de transfert), mais qui n’a instruit aucune affaire depuis les dossiers Karim Wade, Bibo Bourgi et Tahibou Ndiaye, sur les 25 qu’elle avait la charge d’élucider.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.