CUSEMS-SAEMSS : Abdoulaye Fane président de l’UNAPEES, « ce que nous pouvons en dire, c’est que nous avons confiance en eux et… »

0 28

Après trois tours d’intenses négociations, le gouvernement et les syndicats d’enseignants sont parvenus à la signature d’un protocole d’accord sous réserve.

Mais, Abdoulaye Ndoye du CUSEMS et Sawrou Sène du SAEMS ont demandé de partager le document avec leurs bases pour recueillir leurs avis avant de faire quoi que ce soit.

« C’est tout à fait naturel qu’au moment où ils donnent leurs accords, le mot d’ordre soit levé. Aujourd’hui même, les cours reprennent naturellement. S’agissant des autres syndicats qui ont été à l’origine de cette crise, ils ont dit que d’habitude, ils doivent rendre compte à leurs bases pour savoir la conduite à tenir », renseigne le document qui résume l’ensemble des accords paraphé et confié au ministre des finances.

Soulagé que cette affaire qui tient en haleine les populations sénégalaises aboutisse à des accords qui puissent sauver l’année scolaire, M. Fané président de l’UNAPEES, souligne à l’endroit du CUSEMS et du SAEMS, « ce que nous pouvons en dire, c’est que nous avons confiance en eux et nous les invitons véritablement à rejoindre les autres syndicats pour permettre véritablement que cette situation de crise puisse être résolue de manière définitive ».

Selon toujours ce dernier, « les négociations et les échanges vont toujours continuer parce qu’il a été prévu que les 3 et 4 mars prochain, il y aurait une autre rencontre pour régler la question des décisionnaires et aussi la question des indemnités liées à la correction des épreuves du CFEE et du BFEM. Je crois que les négociations restent ouvertes et les mots d’ordre de grève vont être levés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.