« Dafa-Doy!!! » : Les Sages-femmes du Sénégal crient Halte à la violence et menacent…

0 16

« Dafa Doy », une expression qui a fait écho en plein cœur de la capitale Sénégalaise, précisément au rond-point qui fait face à la RTS ce 07 Mars. En cette veille du 8 Mars célébré en hommage à la femme, les sages femmes du Sénégal sont descendues sur le terrain pour arpenter les artères de la ville et crier halte aux violences qu’elles subissent au quotidien. Malgré de nombreuses dénonciations, ces actes souvent impunis sont restés en travers de la gorge de ces dames en rose.

Une occasion pour Bigué Ba Mbodj, présidente des sages femmes du Sénégal de revenir sur les cas de violence et d’agression les plus récents.

Cette marche fait suite à un premier rassemblement suivi d’un point de presse en date du 26 février de cette année. Ainsi, lors de cette seconde étape, l’ANSFES demande la mise en place immédiate d’agents de sécurité qualifiés et valides au niveau de toutes les maternités du pays, un accompagnement judiciaire du ministère de la Santé et de l’action sociale dans la prise en charge des sages-femmes victimes de violence, la mise en place d’une plateforme de gestion équitable et transparente des affectations et mutation des sages-femmes à l’image des enseignants, un accès équitable à la fonction de « chef de Poste » aux sages femmes dans le respect des diplômes et grade des agents de santé, une équité dans le recrutement en tenant compte de l’ancienneté et le reversement des contractuelles du MSAS dans la fonction publique à la fin de leur contrat, la disponibilité d’un numéro vert du MSAS pour signaler les violences, la mise en place d’une structure de prise en charge psycho-sociale des victimes de violence.

« Si on n’obtient pas gain de cause, nous allons passer a la vitesse supérieure en nous alliant aux syndicats pour organiser une grève et suspendre nos activités pour faire une journée de maternité sans sage-femme, ce qui va avoir de l’impact à coup sûr », termine la présidente de ladite association.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.