Accueil Actualités Dakar : 19 agresseurs membres de 3 gangs arrêtés, un important arsenal...

Dakar : 19 agresseurs membres de 3 gangs arrêtés, un important arsenal de cambriolage et agression saisi

Belle moisson à l’actif des limiers du commissariat du Point E, lesquels sont venus à bout de trois redoutables gangs qui opéraient dans les secteurs du Point E, Fass, Médina, Grand-Dakar…Auteur actif, plusieurs agressions et autres cambriolages. Un coup de balai mené au grand bonheur des victimes qui continuent de formaliser leurs plaintes.

Sale temps pour les caïds des milieux interlopes et criminogènes des quartiers Fass, Point E, Médina, Grand-Dakar et environs. La haute hiérarchie de la police qui n’est pas restée insensible à la constante recrudescence de la délinquance urbaine, s’est fendue d’une directive à l’endroit des commissariats d’arrondissement relevant du service régional de sécurité publique (Srsp). L’objectif, arrêter cette tendance par une traque soutenue des bandes et autres gangs qui hantent le sommeil des citoyens.

Le canal 4, zone de prédilection des malfaiteurs

Le résultat ne s’est pas fait attendre. Des opérations ponctuelles de sécurisation (de jour comme de nuit), sont multipliés à travers plusieurs sites interlopes et criminogènes identifiés dans la capitale sénégalaise. A l’instar des autres commissariats d’arrondissement, celui du Point E n’est pas resté inactif. Une kyrielle de plaintes sur sa table, le commissaire Ibrahima Diallo a mis en branle les éléments de sa brigade de recherches pour traquer les malfrats qui opèrent dans son secteur de compétence et environs. Ses hommes vont être saisis d’un autre cas d’agression commis le 25 mai dernier

L’étudiant Serigne Mb. Gueye, domicilié à Fass, ralliait l’Ucad, lorsqu’il a croisé, vers 6 heures du matin, une bande de 4 agresseurs rodant le long du canal 4, à proximité de l’Université Amadou Hampathé Bâ. Encerclé par les malfrats, il sera roué de coups, étranglé, avant qu’une brique ne lui soit asséné au ventre. Dans la foulée, les assaillants l’ont dépossédé de son téléphone portable de marque Samsung Galaxy S8. Gueye n’a dû son salut qu’à la prompte intervention d’un vigile, D.Diédhiou, qui a permis l’arrestation d’un des agresseurs : Alioune B. Ndour, 24 ans, se disant tailleur domicilié à Fass Bâtiment. Par devers lui, il a été retrouvé 3 téléphones portables de marque ‘’Huawei’’, Samsung et Samsung duos. Conduit au poste de police, Ndour avoue sa responsabilité pénale, avant de livrer l’adresse de leur Q.G à Fass et ses autres acolytes. Exploitant ses indications, les limiers appréhendent l’ensemble du gang, composé de Daouda Konté alias Kaw, Alioune B.Gueye, Djiby.M.Gueye, Seydina M. Ndiaye, Babacar Thiam, Abdou Kh.Mbodj, Demba Kâ, Daouda Thiaw, Pape Birame Mbaye, Mamadou Bâ, Djibril Fall et leur parrain, le vieux Moussa Diédhiou, dont le domicile sert de Q.G.

 

Sur place, les limiers saisissent 21 cornets de chanvre, dont 3 entamés, 1 coupe-boulon (une pince imposante utilisée pour faire sauter des cadenas), 2 couteaux, 3 ciseaux, 1 moto, 3 flacons renfermant des produits cellulosiques. L’enquête menée a permis de savoir qu’en sus des agressions et cambriolages, le gang se livrait à un intense trafic de drogue, avec pou fournisseur, Konté dit Kaw, parrainé par M. Diédhiou. Les hommes du commissaire Diallo vont aussi réaliser qu’Alioune B.Ndour, Alioune B.Gueye et Mamadou Bâ sont mêlés à plusieurs autres cas d’agression perpétrés au rond-point de l’université Amadou Hampaté Bâ.

Dans le même ordre, les limiers réalisent que Babacar Thiam et Djim Gueye sont récemment élargis de prison pour des faits similaires et que plusieurs membres du gang sont issus des quartiers de Fass-Mbao, Colobane, Bambilor, Hlm… Au termes de leur détention légale, tous ont été déférés au parquet de Dakar, pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec violence, usage d’armes blanches et de moyen de transport, détention, trafic et usage collectif de chanvre et produits cellulosiques. L’arsenal saisi a été placé sous scellés.

4 agresseurs arrêtés à Grand-Dakar

Le 28 mai suivant, ce fut le tour des limiers du poste de police de Grand-Dakar (qui relève du commissariat du Point E), de s’illustrer. Ce jour, vers 3 heures du matin, ils ont reçu le malfrat, Alphonse Mendy (18 ans), domicilié à Grand-Dakar, coauteur d’une agression commis par Racine Ndiaye, 58 ans, domicilié à Hlm fass. En provenance de Liberté 3, R.Ndiaye va croiser le chemin de A. Mendy et Cie à hauteur de l’église Saint-Pierre (Zone A). Au nombre de 4, les malfrats ont brandi des armes blanches et se sont acharnés sur lui, dans une ruelle. Il est maitrisé, malmené et dépouillé de ses biens, dont son téléphone portable. L’un des agresseurs Alphonse Mendy, sera rattrapé par un vigile et conduit au poste de police de Grand Dakar, puis au commissariat du Point E.

Entendu, Mendy qui n’a pas nié les faits, va balancer ses acolytes : René Mendy, Abdou B.Thiam et un certain Am. Poursuivant leurs investigations, les enquêteurs vont parvenir à appréhender René Mendy, 26 ans, peintre domicilié à Grand Dakar, Abdou B.Thiam, 22 ans, vendeur de café également domicilié à Grand Dakar. Ils vont unanimement charger Am, qui se serait terré vers Mbour. Au terme de leur détention légale, A. Mendy et Cie ont, à leur tour, été déférés au parquet. En sus de ces deux bandes, les hommes du commissaire Diallo ont aussi appréhendé trois autres agresseurs, présentement en garde à vue renseigne l’observateur.

1 COMMENTAIRE

  1. Je jure par Dieu que je n’aurais de cesse de vous renouveler les remerciements du peuple. Ami de la police dans l’âme, que mes prières vous accompagnent !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici