Accueil Actualités Deal entre Aliou Sall et Auchan :Le maire de Guédiawaye réclame un...

Deal entre Aliou Sall et Auchan :Le maire de Guédiawaye réclame un milliard de FCFA

Aliou  Sall réclame un milliard de FCFA à votre quotidien préféré Direct News. Il a porté plainte contre votre journal qui avait évoqué à travers sa « une »  du lundi 24 février un scandale. Le maire Aliou Sall, cité dans cette affaire qui fait état d’ « un projet de locations ou de vente » des locaux de la mairie de Guédiawaye, se trouve encore un alibi pour servir une citation directe à votre canard. Alors que le peuple attend de lui des éclairages dans ce dossier… Il réclame un milliard de Fcfa à Direct News

Aliou Sall du nom du frère du président de la République du Sénégal est encore sur les rampes de l’actualité. Cette fois-ci, il se signale en portant plainte à Direct News. Il ne s’est pas arrêté là. Il réclame un milliard de FCFA à votre quotidien car il soutient avoir été diffamé.

A l’époque, nous avions écrit que Aliou Sall aurait vendu les locaux de l’actuelle mairie de Guédiawaye à Auchan à un milliard de FCFA.  Des indiscrétions révèlent que l’édile de la ville de Guédiawaye construit depuis quatre ans un bâtiment qui devrait abriter la mairie. Nous avons fait les recoupements nécessaires pour produire cet article.   Interpellé sur cette vente, le 1er adjoint au maire de Guédiawaye Ablaye Mbaye renseignait que l’édifice en question n’a pas été vendu mais c’est un projet de location. De l’avis de Monsieur Mbaye, il est extrêmement difficile de gérer deux bâtiments avec toutes les charges s’y afférant. Ce qui explique notre choix de louer un des deux bâtiments ». Ces propos de Monsieur Mbaye sont révélateurs de ce qui se tramait.

Aujourd’hui, c’est la mairie de Guédiawaye « en projet de locations à Auchan ». Direct News est en mesure de réitérer que Abdoulaye Mbaye adjoint au maire Aliou Sall, nous avait bien signifié « qu’il y avait négociation». Alors, il y a transaction.

En tout état de cause, cela a des senteurs nébuleuses. Interrogé  en son temps, Babacar Mbaye Ngaraf, conseiller municipal  déclare : «aucune délibération du conseil municipal  sur une cession des locaux de la mairie à Auchan n’a eu lieu en ma présence.  Ce qui serait extrêmement On ne peut pas signer avec Auchan sans l’aval du Conseil Municipal.  Pour Babacar Mbaye Ngaraf : « Aliou Sall est quelqu’ un  qui n’a peur de rien. Il  est au dessus des lois. Voilà quelqu’un qui se permet tout.  Qu’on ne soit pas surpris qu’un jour de le voir vendre les mosquées, les rues de Guédiawaye, le lycée Limamou Laye et même la police en sa présence ».Mais la plainte du pôle pour une alternative citoyenne (PAC) nous édifiera encore plus sur cette affaire. Elle démontrera s’il s’agit d’une vente ou d’une location. Pour Babacar Mbaye Ngaraf : « ces derniers temps, les Sénégalais chantaient à l’unisson « Aliou Sall sunu 400 mille ». Aujourd’hui, la guerre contre le Corona fait que les Sénégalais dans leur grande majorité sont dans le besoin. 400 mille par personne, ce serait une bonne chose en cette période de perte de revenus pour les « gorgorlous ».

Le maire de la ville de Guédia-waye ferait mieux d’éclaircir la lanterne au peuple sur ces nombreux  scandales. C’est à la limite un devoir en tant qu’édile de cette ville. Au lieu de passer tout son temps à porter plainte. N’est-ce pas lui qui avait  annoncé une plainte contre Nafi Ngom Keita ? Il avait également saisi la justice contre Ameth  Aïdara et  la jeunesse de Guédiawaye-La-Bokk. C’était le 23 décembre 2019  quand il était humilié par ces jeunes dans son propre fief. Il revient à la charge contre le brillant « revueur » de presse. Le maire de Guédiawaye est très remonté contre Ahmed Aidara. Se sentant offensé et diffamé par le journaliste du Groupe D média, concernant l’affaire Auchan, Aliou Sall a servi une citation directe au leader du mouvement Guédiawaye laa Bokk.

Birahim Seck du forum civil aussi  était menacé de plainte par ce même frère du Président de la République, Macky Sall.

Là-dessus, le constat est flagrant. Personne ne connait l’aboutissement de ces nombreuses plaintes. Aujourd’hui, c’est le quotidien Direct News qui est menacé. Qu’il se départisse de ce rôle de porteur de plainte et d’édifier les Sénégalais sur ses accusations à hauteur de plusieurs milliards dans l’affaire Petrotim.

Ce milliard réclamé à « Direct News » ne peut en aucun cas ébranler les membres de notre Rédaction. Ce milliard ne soldera pas les 6000 milliards qu’il doit aux Sénégalais.  Nous avons la ferme conviction que la quête de la vérité est notre viatique. Nous veillerons à ce que la lumière soit faite dans cette affaire qui hante le sommeil des Sénégalais.

Pape Diogoye Faye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici