Déclarée forclose : Sohan El Wardini revient sur sa « tentative de mise à mort politique »

0 9

Une échappée belle! C’est du moins ce qu’on peut dire après que la mairesse de Dakar a été déclarée forclose.
Joint par nos confrères de l’Observateur, Soham El Wardini revient sur ces moments critiques.

« Samedi, vers 17h, un membre de la commission d’investiture départementale de Dakar de la coalition Yewwi Askan Wi m’a appelée pour me dire qu’ils n’ont pas vu mon dossier et que je devais faire un acte de candidature. Ce que j’ai fait à la minute suivante, malgré le fait que j’avais déjà déposé mon dossier. C’était avant mon voyage à l’expo de Dubaï, le 13 octobre dernier, pour assister à la journée du Sénégal. J’ai voulu prendre les devants, c’est pourquoi j’avais laissé le dossier au Sénégal pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Malheureusement, vers 19 heures, ils m’ont rappelée pour me dire que mon dossier (le nouveau) est arrivé en retard et que ma candidature est forclose. Je leur ai dit que c’était impossible et qu’en tant que maire sortant (e), il était impossible que je sois forclose. Ce serait trop facile. J’ai rigolé et j’ai raccroché. »

Après ce moment trouble, la mairesse de Dakar confie avoir joint les responsables de Taxawou Dakar. C’est visiblement par la suite que ces derniers ont volé au secours de Soham. En effet, Cheikh Gueye et Khalifa Sall ont demandé l’annulation du procès-verbal relatif à la réception des candidats à la candidature.
Malgré ce moment trouble, Soham El Wardini reste confiante et déclare : « j’ai déposé ma candidature et la coalition va choisir. Le 28, on saura qui est le candidat de la coalition Yewwi Askan Wi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.