Accueil Politique Dialogue national : Ça bute toujours sur les Termes de référence

Dialogue national : Ça bute toujours sur les Termes de référence

Les principaux acteurs se sont retrouvés, hier, autour du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye. Dans les locaux de la Direction générale des élections (Dge), plénipotentiaires du pouvoir, de l’opposition et de la société civile ont procédé, selon Libération, aux derniers réglages avant la date fatidique du 28 mai prévue pour le dialogue politique.

L’objectif de cette rencontre est lié à la poursuite des discussions en vue de la validation des termes de référence et des propositions pour la mise en place de la commission cellulaire indépendante. Malheureusement, après plusieurs tours d’horloge, des points d’achoppement existent encore. Ce, à quelques heures de l’ouverture du dialogue politique.

Selon Djibril Guèye du Forum Civil, 10 amendements ont été déposés sur la table du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye. Sans rentrer dans les détails, le membre du Forum civil a déclaré au sortir de la rencontre avec Aly Ngouille Ndiaye, que l’insertion de ces amendements aux termes de références est un préalable important pour ledit dialogue politique.

Pour Benoit Sambou, plénipotentiaire de la majorité présidentielle, l’essentiel était que les acteurs, en attendant de connaître les noms des personnalités «consensuelles» devant conduire les travaux du dialogue politique, se fassent mutuellement confiance. Pour lui, au sortir de cette rencontre, cet objectif, en dépit de quelques réticences, a été atteint.

Toutefois, contrairement à ce qui était avancé, le Front de résistance nationale (Frn) a, finalement, pris part à cette rencontre. Ce, après la réponse favorable accordée par le ministre de l’Intérieur à suite d’une requête dudit Front, en date du 8 mai dernier.

Et Saliou Sarr avait donné de la couleur jeudi, tard dans la soirée, quant à une telle possibilité : «Nous serons présents pour rappeler des principes notamment, la confirmation de la mise en place d’une commission cellulaire. Mais également, les engagements du Président de la République à appliquer les conclusions qui seront issues de ce dialogue».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici