Diouf Sarr, Mountaga Sy et Mansour Faye : Sonko rappelle les attaques commanditées

0 14

Suite à la polémique née de sa dernière déclaration publique sur sa non-signature de la charte de non-violence, Ousmane Sonko a convoqué, ce mercredi, la presse pour clarifier sa position.

Ousmane Sonko est catégorique, il ne ne signera pas la charte de non-violence, initiée par le Cadre unitaire de l’Islam. Le leader de Pastef a rappelé avec différentes dates les actes de violences commis sur lui et ses militants par des gens du pouvoir.

Il est revenu sur le saccage de son ancien siège à Yoff, perpétré par des jeunes, dit-il  sur ordre du maire de Yoff et ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. Il a aussi rappelé les attaques de ses convois dans le cadre de la campagne électorale à Saint-Louis et dans le Fouta. Des attaques commanditées respectivement par Mansour Faye, beau-frère du président de la République et Mountakha Sy, directeur de l’APIX.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.