DIPLOMATES ARRÊTÉS À L’AIBD : LE PROCUREUR DE MBOUR ÉCARTE LE FINANCEMENT DU TERRORISME

0 4
Il y a quelques semaines, Le Témoin, qui revient sur cette affaire, avait révélé l’histoire de ces diplomates sierra-léonais et libyens arrêtés à l’aéroport Blaise Diagne de Diass en possession de 90 460 dollars, soit 45 millions de Fcfa. Il s’agit des nommés Mohamed Ottmane Mohamed Ameth, Ismaïla Ibrahima Koroma et Mohamed Samura. En dehors du délit de sortie illégale de devises, les douaniers les prenaient aussi pour des membres d’un réseau de financement du terrorisme.
Entendus, ils ont tour à tour déclaré que les fonds provenaient de l’Association mondiale de l’appel islamique (Amai) sise en Libye pour le paiement des enseignants et prédicateurs partenaires en Sierra-Léone et Libéria. C’est dans ce cadre que les mis en cause ont été remis à la Division des investigations criminelles (Dic) pour continuation d’enquêtes et faire la lumière sur cette affaire.
Sur la base des investigations de la police, le Procureur du Tribunal de Mbour a finalement décidé d’abandonner les poursuites pour blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. Par contre, le délit de transport de devises sans autorisation est avéré, car les mis en cause ont trouvé un règlement transactionnel avec l’administration des douanes.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.