Elections locales 2022 : Pourvoi en cassation des préfets, les graves incidences sur le scrutin du 23 janvier

0 2

Après les décisions rendues par les cours d’Appel qui vont à l’encontre de celles prises par les préfets et les sous-préfets relativement aux listes de l’opposition pour les Locales de 2022, le ministre de l’Intérieur, Antoine Felix Diome, leur a demandé de se pourvoir en cassation.

Comme un hymne à la guerre pour laver un honneur bafoué. Le ministre de l’Intérieur mène ses troupes vers la Cour suprême. Dans une note interne, adressée aux préfets et sous-préfets, dont la majeure partie des décisions concernant les listes électorales de l’opposition ont été rejetées par des cours d’appel, lue par le journal ‘’Enquête’’, Antoine Felix Diome leur demande de ne pas intégrer les listes supposées validées par la Cour d’appel, aucune notification officielle n’étant encore faite. « (…) Sauf instruction contraire, on s’inscrit dans une perspective d’élever le contentieux au niveau de la juridiction supérieure. » D’après le journal ‘’Enquête’’, le ministre compte demander à ses représentants administratifs de se pourvoir en cassation. Une autre bataille électorale, à moins de trois mois des élections locales, prévues le 23 janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.