Élections locales : Macky a scellé le sort de Khalifa Sall et Karim Wade

Le chef de l’État a scellé le sort de Khalifa Sall et Karim Wade.

Les acteurs du Dialogue politique et les experts en charge de l’audit du fichier électoral avaient recommandé à Macky Sall la suppression des articles L31 et L32 pour permettre aux deux susnommés de retrouver leurs droits civiques.

Ce que n’a pas fait le président de la République qui a laissé intacts ces dispositions.

Le nouveau projet de loi portant code électoral modifié, qui sera présenté cet après-midi aux députés, tranche ainsi définitivement sur l’inéligibilité de Wade-fils et de l’ancien maire de Dakar.

Le nouveau texte, parcouru par Source A, indique que les personnes condamnées à une peine d’emprisonnement d’un an ou supérieur à 5 ans ne doivent pas être inscrits sur la liste électorale.

Ce qui veut dire que Karim Wade et Khalifa Sall, condamnés dans le cadre de procès, ne sont pas toujours éligibles.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp