Enquête sur le détournement d’un bateau d’engrais

0 10

Vers une délégation judiciaire pour élucider le détournement de 3,9 milliards F CFA, d’un bateau d’engrais au Port autonome de Dakar (PAD). L’ancien promoteur de lutte, Aziz Ndiaye, et d’autres personnalités pourraient être entendus par la Sûreté urbaine (SU). Ce, après que la Directrice de la société Transcontinentale Transit (TCT), principale mise en cause, Nancy Niang, 50 ans, accusée d’avoir détourné 26 mille tonnes d’engrais estimées à près de quatre milliards F CFA, a été inculpée avant-hier, pour association de malfaiteurs, contrebande, abus de confiance, escroquerie, vol, faux et usage de faux en écritures privées de banque, au préjudice de l’homme d’affaires turc et Directeur de ‘’Ree-Energie’’, Raoul Shanda.

D’après le récit de L’Obs, l’affaire remonte à 2020 à l’époque où le président Macky Sall mettait en place le fonds Force Covid-19. Le Turc Raoul Shanda, qui avait reçu des commandes de ses partenaires maliens, avait sollicité une de ses connaissances sénégalaises pour faire passer la marchandise au Port de Dakar.
Spécialisée dans la manutention, Nancy Niang devait acheminer une partie de la marchandise qui lui été confiée au Mali. Mais, l’urée s’est retrouvée entre les mains d’hommes d’affaires sénégalais.

Lors de son audition, la prévenue avait soutenu avoir vendu une bonne quantité d’engrais aux opérateurs économiques cités plus haut. Par ailleurs, elle a déclaré qu’un nommé Lamine Ngom s’était frauduleusement emparé de onze mille tonnes avant de prendre la fuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.