Accueil Actualités Enterrement à polémique : L’histoire se répète

Enterrement à polémique : L’histoire se répète

natou Salam versus Bakhiya. Pour les disciples du défunt, Cheikh Béthio Thioune doit être enterré dans sa cité, conformément à sa volonté. Pour la famille, par contre, il faut se plier à la décision du khalife général des mourides et accepter que sa dernière demeure soit à Touba. Encore une fois, le lieu d’inhumation d’un mort a fait l’objet d’une polémique. Ainsi, le guide des Thiantacounes, Madior Thioune à l’état civil, ne fait que s’ajouter à la liste déjà longue.

Le plus récent, encore frais dans les mémoires, est celui de Sidy Lamine Niass. Décédé le mardi 4 décembre, le PDG du groupe Wal Fadjri n’a été inhumé que le vendredi 7, au terme d’une rude bataille entre ses enfants et sa famille, en particulier son grand frère Ahmed Khalifa.

Cheikh Niass, fils de Sidy Lamine Niass, derrière lui ses frères et sœurs ainsi que les veuves de ce dernier, voulait inhumer son père au cimetière de Yoff, à Dakar, parce que, dit-il, c’était sa dernière volonté.

Quant au grand frère du disparu, Ahmed Khalifa Niass, et les khalifes généraux de Léona Niassène et Médina Baay, il est inconcevable que Sidy Lamine repose ailleurs qu’à Léona, à Kaolack. Précisément au mausolée de son père et de son grand-père.

A ce sujet, on semble assister désormais à un éternel bégaiement de l’histoire. Serigne Mamoune Niass, fils de Baye Niass a souhaité reposer à Kossi, un village fondé par Cheikh Al Islam situé à 9 Km de Kaolack où repose sa mère, Sokhna Fatim Diagne. Mais à sa mort, le vendredi 28 octobre 2011, sur ordre du khalife, il a été inhumé à Médina Baye au mausolée de son père où se trouvent tous ses frères disparus.

Loin d’être liée à la religion, cette affaire semble être une question sociétale.

En effet, la dépouille mortelle de Léopold Sédar Senghor, premier président du Sénégal a été soumise à la même polémique. Son inhumation à Bel Air n’a pas été du goût de Joal qui réclamait le corps de l’enfant du terroir, sous prétexte que c’était la volonté du défunt. Dans sa localité d’origine, il a même été creusé une tombe pour lui et une marche organisée. Mais rien n’y fait.

Par contre, l’ancien entraineur des Lions Bruno Metsu, lui, a vu sa dernière volonté être respectée, mais non sans difficultés. En effet, sa famille voulait elle aussi que Metsu soit enterré auprès des siens et non à Dakar comme il le souhaitait. ‘’C’est vrai que la dernière volonté de Bruno, c’est d’être enterré au Sénégal, mais les parents sont en train de voir sa faisabilité », déclarait Claude Leroy connu pour sa proximité avec le défunt. Finalement, la famille a cédé.

Aux célébrités s’ajoutent d’autres noms moins connus ou tout simplement des anonymes. L’acteur Mouss Diouf, Grégoire Sarr, entre autres.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici