Accueil Politique État d’urgence et couvre-feu : « Une urgence sanitaire de premier ordre...

État d’urgence et couvre-feu : « Une urgence sanitaire de premier ordre » (SEN, Apr)

Notre pays fait preuve d’une « capacité de résilience particulière ». Malgré l’impact de la crise sur l’économie nationale et la vie sociale, « le Sénégal a pu éviter la récession économique, grâce au leadership du Président Macky Sall, qui a su prendre, avec courage et détermination, les bonnes décisions pour contenir la propagation de la maladie, investir massivement dans l’agriculture en vue d’atténuer le choc lié à la Covid-19 et élaborer un plan de relance économique à travers le PAP 2A », écrit le Secrétariat exécutif national du parti APR.

Dans un communiqué reçu, cette haute instance « salue la dernière décision prise par le Président de la République de décréter l’état d’urgence dans les régions de Dakar et de Thiès qui concentrent plus de 90% des cas de coronavirus ».

A en croire les proches du président, cette décision « répond incontestablement à une urgence sanitaire de premier ordre. Dans ce cadre, l’Alliance Pour la République exprime son soutien agissant à cette importante mesure qui correspond à une étape cruciale de la stratégie graduelle et d’adaptation, mise en œuvre par le Président depuis le 2 mars 2020 », lit-on dans les colonnes du texte.

Aussi, l’APR appelle à la mobilisation, à la responsabilité individuelle et collective tous les Sénégalais qui doivent se conformer en permanence au respect des gestes barrières, au port obligatoire du masque dans les transports et les lieux publics, notamment les marchés en vue de freiner la propagation du virus, par ces gestes simples qui peuvent sauver nos vies, ajoute le texte.

De même, elle se réjouit de la décision prise par le Président de la République de « renforcer la protection des populations à travers une stratégie nationale de vaccination qui devra prendre en charge, dans un premier temps, les personnels de santé, les forces de défense et de sécurité et les groupes vulnérables ». Et dit soutenir, « dans un élan collectif, les efforts inlassables du Président de la République qui visent à refonder notre système de santé pour une meilleure prise en charge des populations à travers le relèvement du plateau technique et la construction d’infrastructures hospitalières dans une démarche d’équité territoriale et de justice sociale, afin d’apporter une réponse définitive à la question de l’accès à des soins de qualité à travers le pays ».

Au-delà du programme de modernisation du secteur de la Santé doté de 500 milliards de francs, « l’illustration la plus parfaite de la volonté du Chef de l’Etat, rappellent-ils, reste l’inauguration récente du nouveau Service des maladies infectieuses et tropicales (SMIT) de l’Hôpital de Fann et la mise en service, pour la première fois dans l’histoire du Sénégal et, en une année, de quatre hôpitaux ».

Source : Seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici