États-Unis : Un cœur de porc greffé avec succès pour la première fois sur un humain

0 6

David Benett, américain de 57 ans souffrant d’une maladie cardiaque et n’étant pas éligible à une greffe traditionnelle, s’est vu greffer le cœur d’un porc génétiquement modifié pour ne pas être rejeté par le corps humain. Un acte inédit.

C’est une première mondiale. Des chirurgiens américains ont réussi à greffer sur un patient humain un cœur issu d’un porc génétiquement modifié, a annoncé lundi l’école de médecine de l’université du Maryland. L’opération a été menée vendredi et a permis de montrer pour la première fois qu’un cœur d’animal pouvait continuer à fonctionner à l’intérieur d’un humain sans rejet immédiat, a expliqué l’institution dans un communiqué.

Âgé de 57 ans, David Bennett, atteint d’une maladie cardiaque potentiellement mortelle, s’est vu greffer le cœur d’un porc génétiquement modifié vendredi dernier, à l’issue d’une opération de huit heures. Cette avancée de la médecine donne de l’espoir à plusieurs centaines de milliers de patients atteints d’organes défaillants dans le monde, puisque les greffes animales pourraient considérablement réduire le temps d’attente pour un don d’organe dans le futur.

Selon les chirurgiens du centre médical de l’Université du Maryland, David Bennett se portait bien ce lundi, trois jours après l’opération. « Ça marche et ça a l’air normal. Nous sommes ravis, mais nous ne savons pas ce que demain nous apportera. Cela n’a jamais été fait auparavant », a indiqué au New York Times le docteur Bartley Griffith, directeur du programme de transplantation cardiaque du centre médical, qui a effectué l’opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.