Europa : Le Barça se qualifie dans la douleur face à Galatasaray, place aux quarts de finale

0 9

L’aventure européenne continue pour le FC Barcelone: les Catalans, accrochés 0-0 à l’aller au Camp Nou, ont dompté Galatasaray 2-1 jeudi à Istanbul et sont qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue Europa.

Les Blaugranas ont frissonné sur l’ouverture du score des Turcs à la 28e, sur une tête plongeante du capitaine Marcao sur corner. Ils ont réussi à inverser la vapeur grâce à un but du prodige Pedri (37e), qui a encore offert une sublime prestation en Turquie, et un autre de la recrue Pierre-Emerick Aubameyang en deuxième période (50e).

C’est un énorme ouf de soulagement pour Xavi et le club catalan, à trois jours du clasico retour de Liga sur le terrain du Real Madrid, dimanche (21h00).

L’objectif prioritaire du Barça est de retrouver la Ligue des champions la saison prochaine, et les Blaugranas, troisièmes en championnat, comptent bien aller au bout de la Ligue Europa, une compétition que le club n’a jamais remportée, pour sceller leur retour en C1.

« Point d’inflexion »

« Cette victoire a beaucoup de mérite. Remonter dans un stade si hostile, contre une équipe qui défend si bien, c’est difficile. Mais on a été patients, on a montré du caractère. C’est un point d’inflexion pour notre projet », a assuré Xavi sur Movistar+, au coup de sifflet final.

Dans le bouillant Nef Stadium, qui a hué les Catalans tout le match, Xavi a commencé par faire la grimace: peu avant la demi-heure de jeu, la puissante reprise de la tête de Marcao a donné espoir à tous les supporters turcs…

Mais les Catalans, étonnamment muselés au match aller au Camp Nou, ont bien vite retrouvé leurs standards: trois buts marqués par rencontre sur les six derniers matches.

Et avec l’entrée en jeu d’Ousmane Dembélé, qui a remplacé le titulaire Adama Traoré juste après la pause, les Blaugranas ont accéléré et largement dominé en deuxième période.

Dest blessé

Pedri a encore une fois régalé le public avec des gestes de grande classe, et en éliminant deux défenseurs dans la surface pour conclure plein de sang-froid et remettre les siens dans le match (1-1, 37e).

Au retour des vestiaires, c’est Aubameyang, qualifié de « cadeau tombé du ciel » par Xavi cette semaine, qui a hérité d’un ballon parfait après un coup de billard à trois bandes voyant Iñaki Peña, prêté par le Barça, signer deux beaux arrêts, puis Frenkie de Jong lui offrir un ballon judicieux de la tête.

A la 90e+2, dans les arrêts de jeu, Ferran Torres a failli enfoncer le clou, mais son ballon piqué a heurté la barre transversale.

Seul bémol de la soirée pour les Catalans: la blessure de Sergino Dest, touché à l’arrière de la cuisse gauche et remplacé à la 56e par l’Uruguayen Ronald Araujo.

Dest pourrait manquer le clasico contre le Real, même si le vétéran Dani Alvés, non-inscrit pour la Ligue Europa, semblait de toute manière en position de force pour occuper ce poste dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.