Accueil Actualités Faire capoter les plans de l’opposition : Le Pds, cheval de Troie...

Faire capoter les plans de l’opposition : Le Pds, cheval de Troie de Macky ?

Le parti démocratique Sénégalais (Pds) serait-il dans des manœuvres ? Tout porte à le croire. Car, du côté de l’opposition Sénégalaise, on soupçonne le patriarche libéral d’être le cheval de Troie du parti au pouvoir dans sa logique de faire capoter tous les plans de ses adversaires politiques. Du fait de l’échec de l’initiative de saisine du Conseil constitutionnel par l’opposition parlementaire pour contester la modification de la loi sur l’état d’urgence. Elle a condamné le blocage de cette initiative par le Parti démocratique sénégalais (Pds).

Le jeu de yoyo du patriarche libéral

A quel jeu jouent Wade et son Pds ? Le Président Macky Sall est-il en train d’achever une opposition, avec l’aide du Pds ? La formation libérale est-elle en alliance secrète avec le Président Macky Sall et son régime, alors qu’il dit être membre à part entière de l’opposition ? Autant de questions qui trouveront leurs reposes dans un futur proche.

Car, le Pds serait pour quelque chose dans la dislocation de la plateforme Nio Lank. Notamment avec le départ des mouvements «Y ena marre», «Frapp» et le parti FDS de Dr Babacar Diop. Les activistes et les politiques accusent le Parti Démocratique Sénégalais (Pds) de saboter la procédure contre la modification de la loi sur l’état d’urgence et l’état de siège. Par le seul fait que le Pds est l’origine de l’échec de l’initiative de saisine du Conseil constitutionnel par l’opposition parlementaire pour contester la modification de la loi sur l’état d’urgence.

Quand Wade joue la survie politique de son fils

Wade qui est au crépuscule de sa carrière politique s’il n’a pas d’ailleurs pris la retraite politique est en train de joueur le tout pour Tout pour son fils exilé au Qatar.

Son vœu le plus absolu est de faire en sorte que son fils devient électeur et éligible. Car, pour être éligible, il faut être électeur. C’est à cette fin que Karim Wade pourra jouer son rôle de candidat du Pds à la prochaine élection présidentielle et assumer son statut de numéro 2, derrière son père. C’est en ce sens que Wade espére tant se revoir avec son successeur, Macky Sall, après leur fameuse poignée de mains à Masalkun djinan.

Et au fur et à mesure que les élections Locales s’approchent, l’impératif du Pape du Sopi est de voir son fils le succéder à la tête du Pds. Et cela sera possible que si le Président Macky Sall lui donne les coudées franches, c’est-à-dire l’amnistier, en activant l’Assemblée nationale.

Sans cette procédure, point d’espoir de voir Karim Wade électeur et éligible.

Pape Alassane Mboup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici