Famille sénégalaise assassinée à Denver : Les pyromanes se sont trompés de maison

0 21

Les procureurs ont déposé hier des preuves contre les suspects arrêtés dans le cadre de l’enquête sur l’incendie volontaire qui avait tué 5 membres d’une famille sénégalaise à Denver.

L’un des trois adolescents, mis en cause, a admis avoir déclenché l’incendie et visé la maison de nos compatriotes parce qu’il croyait que les personnes qui avaient pris son téléphone portable, lors d’un vol, y vivaient.

Ce qui n’était pas le cas. Après une audience de huit heures, le juge Martin Egelhoff a confirmé tous les chefs d’accusation retenus et a refusé la libération sous caution des suspects.

Les deux sont des mineurs âgé de 16 ans et l’autre 15 ans et font face à 28 chefs d’accusation. Parmi lesquels meurtre au premier degré, voie de fait au premier degré, cambriolage au deuxième degré, incendie criminel au premier degré et au quatrième degré…

Pour rappel, le drame qui s’est abattu sur la famille Diol s’est produit le 5 août 2020, dans le 5300 bloc de la rue North Truckee, à Denver, vers 2 h 30 du matin, informe Walf Quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.